Faux tract: Mélenchon attaque Le Pen en justice

Publié le Mis à jour le
Écrit par AFP

Le candidat du Front de Gauche à Hénin-Beaumont cite M.Le Pen devant le tribunal correctionnel de Béthune.

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche aux législatives dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, a annoncé lundi qu'il citait "directement" Marine Le Pen (FN) devant le Tribunal correctionnel de Béthune pour "délits de manoeuvre frauduleuse" après l'affaire du faux tract.



"Suite à la diffusion d'un faux tract par le Front national, Jean-Luc Mélenchon a décidé de citer directement Mme Le Pen devant le Tribunal correctionnel de Béthune pour les délits de manoeuvre frauduleuse au sens de l'article L97 du code électoral et pour publication d'un montage fait sans le consentement de M. Mélenchon (art. 226-8 du code pénal)", selon un communiqué du Front de gauche.

 

 



"Ces délits sont punis d'un an d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende", affirme le mouvement de l'ex-candidat à la présidentielle qui se présente face à la présidente du FN à Hénin-Beaumont. Son avocate, Me Raquel Garrido, a précisé à l'AFP que cette citation directe était "la façon la plus rapide de procéder", parlant de procédure "faite pour les situations où le plaignant est sûr de lui quant à l'existence du délit".



Expliquant qu'il "faut consigner une somme pour agir par ce biais", Mme Garrido, également candidate FG aux législatives pour les Français de l'étranger, a affirmé : "nous sommes sûrs de nous quant au fait que Marine Le Pen est une délinquante". Selon cette responsable du Parti de gauche, la décision ne pourra toutefois pas être rendue d'ici le premier tour dimanche. Interrogée sur une éventuelle annulation du scrutin, elle a estimé qu'il y aurait "peut-être quelque chose à évaluer par le Conseil constitutionnel dans le cadre du contentieux électoral traditionnel".



Le Front national a de son côté qualifié la procédure de "diversion pour éviter d'aborder le fond". "Cette procédure qui va prendre des années est totalement bidon, comme l'ont déjà démontré les avocats spécialistes en la matière: les articles invoqués ne s'appliquent absolument pas à ce pastiche qui ne procède à aucun montage et ne dénature en aucun cas les propos de Jean-Luc Mélenchon", a déclaré le FN dans un communiqué. "Idem pour la photo qui n'est pas truquée et qui peut, comme pour toutes les personnalités publiques, être diffusée sans son accord", a-t-il ajouté.

Marine Le Pen a répété ces derniers jours qu'elle assumait la diffusion par ses équipes d'un tract anonyme avec la mention "Votons Mélenchon" en français et en arabe, un faux "grossier" selon le leader du Front de gauche. Ce tract, sur fond vert, la couleur de l'islam, comporte aussi la photo de M.Mélenchon et l'une de ses phrases prononcées lors d'un discours à Marseille, le 14 avril: "Il n'y a pas d'avenir pour la France sans les Arabes et les Berbères du Maghreb". Le Front de gauche avait déjà déposé plainte mardi dernier après la diffusion du tract.

A lire aussi:

Ce qu'il faut retenir du débat Le Pen / Mélenchon

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité