Finalement, le Carlton ne fermera pas !

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Douai a rendu sa décision : le Carlton et les Tours ne fermeront pas.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Douai  a décidé d'infirmer les ordonnances de fermeture ce mardi après-midi vers 16h30. L'hôtel carlton et le l'hôtel des Tours ne fermeront pas.

Cette décision est conforme aux réquisitions du parquet général. Les juges avaient
pris le 14 octobre une ordonnance de fermeture provisoire du Carlton et de l'Hôtel des Tours, contre l'avis du parquet de Lille. Me Pierre Soulier pour le Carlton et Me Frank Berton pour l'Hôtel des Tours avaient fait appel de cette ordonnance.
 

Finalement, le Carlton ne fermera pas !

Reportage de Thomas MILLOT et Paul-Albert DRUON

Les employés ayant refusé de faire partir les clients, la décision n'avait finalement pas été exécutée alors qu'elle aurait dû l'être vendredi dernier.
 "On est ravi", s'est réjoui Me Soulier, estimant que "la raison et la mesure reprennent le pas sur la passion dans ce dossier".
 L'ordonnance de fermeture indiquait qu'en l'état actuel des investigations, deux ou trois chambres du Carlton étaient louées chaque mois par des prostituées, a souligné Me Soulier. "Dérisoire", selon l'avocat, qui souligne que l'établissement a une capacité de 1.900 nuitées mensuelles.
 Le parquet général a estimé à l'audience que laisser les deux hôtels ouverts ne constituait pas un "trouble à l'ordre public" et qu'il n'y avait pas de "risque de réitération des faits", a quant à lui affirmé Me Berton.

A lire/à voir aussi :

Carlton : les salariés au bord de la crise de nerfs

Carlton : l'inquiétude des salariés des hôtels

Affaire Carlton : reportage chez Dodo la Saumure

Affaire Carlton : un complot pour nuire à DSK ?