Genisson et Percheron vont-ils être exclus du PS?

Les soutiens de Kucheida, candidat dissident à Liévin, vont-ils être exclus du Parti Socialiste ?

Le 25 mai dernier, en visite sur le marché de Caudry, Martine Aubry annonce qu'elle exclura du PS les candidats dissidents mais aussi leurs soutiens dans la campagne législative.
 
"Tous ceux là ne seront plus socialistes dans quelques jours", a-t-elle affirmé. Les dissidents ou aussi ceux qui les soutiennent ?, demande notre journaliste Hélène Tonneillier. "Pareil, c'est la même règle. C'est comme ça qu'on avait été amené en Languedoc-Roussillon à mettre tout le monde en dehors du Parti Socialiste."

 

 

Ce jour-là, Martine Aubry faisait bien sûr référence à Jean-Pierre Kucheida, député-maire de Liévin qui avait annoncé sa candidature malgré la non-investiture du PS. Quelques jours après, il avait été effectivement exclu par le bureau national du parti.

Selon les proches de la maire de Lille, les élus du Boulonnais qui soutiennent Hervé Poher contre Brigitte Bourguignon, candidate investie par le PS dans la 6e circonscription du Pas-de-Calais, étaient aussi particulièrement visés par cette déclaration.

Mais aujourd'hui, on peut se demander si cette sanction à l'égard des soutiens des dissidents va s'appliquer à deux "soutiens" très connus et influents dans le Parti Socialiste du Pas-de-Calais : Daniel Percheron, président du Conseil régional Nord Pas-de-Calais et Catherine Genisson, secrétaire départementale du parti.

Ces derniers jours, ces deux personnalités ont clairement et publiquement affiché leur soutien à Jean-Pierre Kucheida. Comme le montre par exemple cet article de La Voix du Nord du 1er juin dernier.

 

 

Hier, mercredi, une autre réunion publique a eu lieu. Pauline Jaclin, journaliste à I-télé a publié ce message sur son compte Twitter :

 

 

Le soutien de Daniel Percheron et Catherine Génisson à Jean-Pierre Kucheida est donc clair, public et... assumé. Ce mercredi, avant la réunion, Catherine Génisson a déclaré : "Je n'ai évidemment rien contre le candidat investi par le Parti socialiste, mais je soutiens la candidature de Jean-Pierre Kucheida, clairement", "en tant que sénatrice", a-t-elle dit à quelques journalistes.  "J'assume le poids de ma décision", a-t-elle répondu, interrogée sur le risque d'exclusion pesant sur elle.

Nord-Eclair, qui a fait un compte-rendu de cett réunion publique rapporte aussi des propos de Daniel Percheron : "Malheur à ceux et maudits soient ceux qui ont favorisé les interprétations. Les instructions, à charge, se termineront par un non-lieu"

Martine Aubry va-t-elle donc exclure du Parti Socialiste Daniel Percheron et Catherine Génisson ? La question lui a été posée ce jeudi soir à l'occasion du meeting qu'elle tient à Lille avec le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault. "Les statuts, c'est déjà d'exclure ceux qui sont dissidents", a-t-elle répondu. "Et ensuite de regarder, avec une procédure particulière, ceux qui les ont soutenus. Nous n'en sommes pas là. Laisson passer les 10 et 17 juin, et ensuite nous regarderons nos procédures et nous les appliquerons..."     


Catherine Genisson, elle, avait annoncé qu'elle ne se rendrait pas à ce meeting.