Cet article date de plus de 8 ans

Graincourt-lès-Havrincourt: quel avenir pour Doux?

Quel avenir pour l'usine Doux de Graincourt-lès-Havrincourt? Les élus locaux se sont réunis hier soir.
© FranceTV

Les élus locaux se sont réunis hier soir à la mairie de Graincourt-lès-Havrincourt. Une initiative lancée par le maire Jean-Marcel Dumont. Alors qu'une quarantaine d'élus étaient présents, le désistement des deux repreneurs potentiels était annoncé.

Maintenir l'activité

"Cette usine fonctionne. C'est un paradoxe, il y a des marchés. Toutes les conditions sont réunies pour continuer à travailler", le maire de Graincourt-lès-H. est formel. "On va tenter d'obtenir un délai" dit-il. L'objectif est de trouver une solution pour maintenir l'activité de l'usine. Les élus ont prévu de se revoir lundi après avoir noué des contacts avec, entre autres, le ministère de l'Agriculture, la préfecture ou le conseil régional. Un comité de pilotage pourrait être crée pour trouver une solution locale à la survie du site nordiste. L'avenir des 250 salariés de l'usine est en jeu ainsi que celui de nombreux sous-traitants.

Un calendrier serré

Les éventuels repreneurs ont jusqu'à mardi 24 pour se faire connaître. Le tribunal de commerce de Quimper se donnera quelques jours de réflexion avant de livrer sa décision. Le groupe volailier Doux a été placé en redressement judiciaire le 1er juin dernier.

A lire aussi :

Graincourt-lès-Havrincourt: un espoir pour Doux?

Graincourt-lès-Havrincourt: les "Doux" manifestent

Graincourt-lès-Havrincourt: l'usine Doux va fermer
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social entreprises