Jean-Pierre Kucheida visé par la justice

Selon le Jdd, une des enquêtes préliminaires ouverte par le Parquet de Lille vise le député-maire de Liévin.

suivez l'info régionale sur nos pages

   

Le député-maire de Liévin Jean-Pierre Kucheida s'y attendait sans doute un peu. Mais l'information publiée par le Jdd montre que l'étau se resserre autour de lui.

Selon ce journal, "le 6 mars dernier, le parquet de Lille a ouvert une enquête préliminaire le désignant nommément. La justice travaille aujourd’hui officiellement sur des soupçons d’abus de bien social aux fins d’enrichissement personnel et de financement politique illicite."


Contacté, le Parquet de Lille dément cette information mais confirme que quatre enquêtes préliminaires sont déjà en cours autour des élus du bassin minier, du Parti socialiste et de plusieurs établissements publics de la région. Et forcément, Jean-Pierre Kucheida est concerné par l'une ou l'autre de ces enquêtes. L'information du Jdd n'est donc ni tout à fait fausse, ni complètement vraie.

A l'origine de ces enquêtes, un homme : Gérard Dalongeville, ancien maire d'Hénin-Beaumont. Dans son livre "Rose mafia", il dénonce le "système" mis en place depuis des années dans  le Pas-de-Calais.

"C'est une suite logique a réagi Gérard Dalongeville à l'ouverture de ces enquêtes préliminaires. Cela rejoint ce que je raconte dans mon livre (NDLR : "Rose mafia"). Pour moi, Jean-Pierre Kucheida est le vrai patron de la fédé. Et tous les connaisseurs de la vie publique du Pas-de-Calais savent que je dis la vérité."

Pour l'instant, aucun juge d'instruction n' a été nommé dans ces affaires. Ce qui, au vu de leur complexité peut sembler surprenant. Peut-être le contexte éléctoral a-t-il joué un rôle dans la décision du parquet d'en rester au stade de l'enquête préliminaire.

En décembre dernier,la carte bleue de Jean-Pierre Kucheida avait fait la une de l'actualité. Le Point avait révélé que l'élu l'aurait utilisé pour ses besoins privés. Jean-Pierre Kucheida avait dans un premier temps nié avant de reconnaître qu'il avait peut-être "oublié" de rembourser certaines sommes.

Selon l'Express, le député maire de Liévin, Jean-Pierre Kucheida, "a versé, le 17 février dernier, un premier remboursement de 15 800 euros au profit de la Soginorpa, le bailleur social qu'il préside depuis 2002. Il s'est engagé par écrit à effectuer deux autres versements du même montant au cours des deuxième et troisième trimestres de 2012. " Ce qui tendrait à montrer que Jean-Pierre Kucheida avait "oublié" de rembourser environ 47400 euros.  

A lire aussi :

Le PS du Pas-de-Calais dans la tourmente

Rose mafia, le livre-choc de Gérard Dalongeville

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité