Cet article date de plus de 9 ans

Les propos de DSK gênants pour Martine Aubry

DSK a reconnu hier soir l'existence d'un "pacte" politique avec Martine Aubry
© FTV
video title

video title

DSK confirme un pacte avec Martine Aubry

DSK a confirmé hier soir, dans son interview télévisée, qu'il existait bien un pacte politique entre lui et Martine Aubry. Les soutiens de François Hollande en profitent pour relancer l'idée d'une candidature de substitution de la part de la maire de Lille.

DSK a confirmé hier soir, dans son interview télévisée, qu'il existait bien un pacte politique entre lui et Martine Aubry. Les soutiens de François Hollande en profitent pour relancer l'idée d'une candidature de substitution de la part de la maire de Lille.

Le pacte DSK-Aubry ... un accord encombrant ?

Reportage de Jean-Luc DOUCHET & Bruno ESPALIEU

Les propos de DSK gênants pour Martine Aubry

Extrait de l'interview de Dominique Sterauss-Kahn
Dimanche soir

"Ai-je l'air d'une candidate de  substitution ?"
Martine Aubry


 

En déplacement à Nice lundi après-midi, la maire de Lille a voulu déminer la polémique naissante, lançant: "est-ce que j'ai l'air d'une candidate de substitution?". "Non, je suis la candidate qu'il faut, voilà le bon slogan", a-t-elle rétorqué. "Ceux qui disent le contraire me semblent un peu fébriles".


Dimanche soir sur TF1, DSK a lâché que "oui", il "voulait être candidat". Il a confirmé qu'avec elle, "nous avions en effet un pacte". Tout en soulignant ne pas vouloir s'"immiscer dans la primaire", il a qualifié Martine Aubry d'"amie" et rendu hommage à sa "présence" pendant l'affaire. L'entente entre eux prévoyait qu'après discussions, le mieux placé des deux pour gagner en 2012 irait à la primaire et que l'autre s'effacerait.
 
"Au moins, on sait qui devait et voulait être candidat dans le pacte", s'est empressé de commenter dimanche soir sur son compte twitter le député Bruno Le Roux, soutien
de François Hollande. Et de railler, à l'endroit de Mme Aubry: "la volonté, l'envie, ça ne s'improvise pas après un empêchement". "J'ai noté qu'il a mentionné un pacte, pacte que Martine Aubry elle-même niait il y a encore peu de temps. J'ai noté qu'il avait dit lui-même qu'il allait être candidat alors qu'elle nous disait il y a quelque temps qu'il n'y avait rien de fait", a pour sa part déclaré Pierre Moscovici, coordinateur de campagne de l'élu
corrézien, lundi sur i-Télé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archives