Lille - PSG à 21h00

Le Losc est 3e derrière Montpellier, leader, et le PSG, 2e. Le championnat, notamment la 2e place se joue ce soir.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Dimanche, il y a Lille-Paris SG pour le compte de la 34e journée d'une Ligue 1 palpitante en tête et comme le dit l'entraîneur parisien Carlo Ancelotti, ce "prochain match est peut-être la clé de la saison: ça va être une semaine très importante pour les trois équipes de tête, peut-être même la plus importante de la saison".


Dimanche le 3e, Lille, accueille le 2e, PSG, en sachant que Montpellier a gagné à Toulouse 1-0 et a d'ores et déjà son billet pour la C1 en poche.

Le duel entre le LOSC, champion en titre toujours mathématiquement en course pour se succéder au palmarès et un PSG qui a revêtu les habits à paillettes du favori avec les 100 millions d'euros dépensés en recrues pour les transferts, sera sans doute un tournant dans la saison.


Rudi Garcia avant Losc-PSG

Même si le succès à Toulouse de Montpellier (1-0), désormais à 10 longueurs, a rendu la première place du podium quasiment inaccessible aux Lillois, la situation est très différente pour la deuxième marche, qui les enverrait directement en Ligue des champions.

"On a toujours l'ambition de finir sur le podium, a confirmé Rudi Garcia vendredi.

Si on venait à gagner dimanche, je pense qu'on ferait un pas supplémentaire vers

ce podium, et peut-être même mieux que la place qu'on occupe actuellement".

La pression serait donc surtout côté parisien avant ce choc de la 34e journée. "Si on perd et que Montpellier gagne, ce sera difficile d'être champion, reconnaissait

l'Argentin du PSG Javier Pastore, quelques heures avant le succès du leader à Toulouse. Il faudra bien jouer, mais le plus important sera de gagner, et attendre que Montpellier perde un match. Il n'y a que cela pour finir champion".

Hazard bien là?

Faut-il s'attendre à un PSG, qui vient de faire voler en éclats la défense de Sochaux (6-1), très entreprenant dimanche pour la dernière affiche au Stadium de Villeneuve d'Ascq? Rudi Garcia, qui dirigera ses hommes la saison prochaine dans un "Grand stade" tout neuf, n'y croit pas: Paris est "une équipe de contres, donc je ne pense pas qu'ils vont oeuvrer différemment".

A l'instar de José Mourinho à Madrid, l'entraîneur du Losc aime bien "tacler" ses futurs adversaires. Comme avant Toulouse -victoire 2 à 1- quand il avait souligné que cette équipe faisait "beaucoup de fautes". L'une des clés du match sera évidemment le niveau de performance des stars de chaque camp.

Côté Losc, Eden Hazard (16 buts et 13 passes décisives), est toujours incertain en raison d'un gros hématome sur un mollet. Il a en tout cas été convoqué vendredi pour la rencontre.

Ce serait la meilleure des nouvelles pour Lille qu'il puisse débuter, d'autant que le PSG est souvent apparu en difficulté défensivement face aux petits gabarits techniques et mobiles. Tout à fait le profil de l'intenable attaquant belge, qui aura face à lui un Sirigu moins tranchant dans la cage depuis quelques semaines.

Les deux meilleures attaques

Côté parisien, Carlo Ancelotti pourrait de nouveau s'en remettre devant au trio sans véritable buteur Menez-Nene-Pastore. Le plus prolifique des trois, Nene (16 buts), au rendement aléatoire, a été piqué au vif par son séjour sur le banc à Nancy.

Et pour la première fois, le trio a réussi contre Sochaux un match plein quasiment de bout en bout. Peuvent-ils rééditer cette performance face à une défense lilloise qui a retrouvé sa charnière centrale titulaire Basa-Chedjou ? Paris, meilleure attaque devant Lille (63 buts contre 62), peut s'appuyer sur d'excellents résultats à l'extérieur, avec seulement deux défaites (à Marseille et Nancy).

Alors que Lille a perdu beaucoup de points à domicile, avec notamment deux revers, face à Montpellier et Bordeaux. Le pire pour tout le monde, sauf pour Montpellier, serait que ce choc tant attendu se solde, comme à l'aller, par un décevant 0-0. Or sur les six derniers Lille-Paris, quatre ont fini sur ce score.