Martine Aubry dit être la cible de menaces

Selon Europe 1, la première secrétaire du PS a reçu des lettres d'insultes anonymes.

© AFP

La confidence aurait été faite selon Europe 1 dans le train vers La Rochelle ce mardi.

"Martine Aubry dit avoir reçu des courriers d'insultes et de menaces anonymes -"Tu nous le paieras, on aura ta peau- depuis quelques semaines", explique la radio. Des colis contenant de la poudre suspecte lui ont également été destinés au siège du PS, dans le VIIe arrondissement de Paris. Elle n'a cependant pas porté plainte.

Europe 1 laisse entendre que ces menaces pourraient avoir un lien avec l'exclusion de Jean-Pierre Kucheida, le député-maire de Liévin dont l'investiture pour les législatives dans le Pas-de-Calais a été retiré par le PS. Jean-Pierre Kucheida, député depuis 1981, avait décidé de maintenir sa candidature et avait été soutenu par des figures du PS dans la région comme Catherine Génisson, secrétaire départemental Pas-de-Calais et Daniel Percheron, président du Conseil régional. Il y a deux semaines, Jean-Pierre Kucheida a parlé de "la tsarine Aubry et l'escroc Montebourg", lors d'une réunion publique. Le député-maire de Liévin a indiqué qu'il "parlerait" après le 2ème tour des législatives.

Ce lien entre les menaces reçues et l'affaire "Kucheida" est complètement nié ce mercredi par l'entourage de Martine Aubry qui affirme qu'Europe 1 a sur-interprété une conversation à bâtons rompus avec les journalistes. Matine Aubry ne recevrait pas forcément plus de courriers menaçants que d'habitude et aucun lien avec le maire de Liévin ne peut être établi.

A lire aussi :

Kucheida battu : l'après-"tsunami" à Liévin

Genisson et Percheron vont-ils être exclus du PS ?

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
parti socialiste