Morgue de Lens: annulation du procès

Les 2 médecins légistes accusés d'avoir remis des cadavres mutilés ne seront pas jugés, car les faits sont prescrits.

Deux médecins légistes de l'institu médico-légal de Lens fermé en 2008, ainsi que deux agents, comparaissaient aujourd'hui au tribunal correctionnel de Béthune pour "atteinte à l'intégrité d'un cadavre et violation de sépulture". Plusieurs familles avaient porté plainte pour une série de fautes jugées graves : des cadavres autopsiés avaient été rendus non recousus à leurs proches, des cercueils avaient été restitués sans que les familles puissent voir une dernière fois les corps.

Mais les avocats des deux légistes ont déposé une requête en nullité qui a a été acceptée par le tribunal en fin d'après-midi, les faits dénoncés étant prescrits.


Un cour dur pour la vingtaine de parties civiles qui comptent faire appel de cette décision.

A lire aussi :

Dysfonctionnements de l'ex-morgue de Lens

Morgue de Lens: un avocat réclame 10 exhumations