Roubaix : deux fillettes de 4 ans quittent l'école

Les deux fillettes sont sorties de l'école sans que personne ne s'en aperçoive. Comment cela est-il possible ?

 

Elles sont sorties bras dessus, bras dessous. Juste après la récréation. Dina et sa copine ne voulaient pas manger à la cantine. Elles ont donc quitté l'école, échappant à la surveillance de tous. Il leur a suffit d'appuyer sur un bouton à leur hauteur. Elles ont ouvert une grille de l'école qui donne sur la rue.

Chez la mère de Dina

Les deux fillettes ont traversé tout le quartier. Dont le boulevard Gambetta, axe très fréquenté par les voitures. Arrivées chez la mère de Dina, elles demandent à un homme de les aider. La sonnette est trop haute. Il sonne pour elles. "Je les ai trouvé sur le pas de la porte. J'étais glacée d'effroi. J'ai imaginé tout ce qui aurait pu arriver" nous a dit Salima, la maman.

Personne ne s'est aperçu de leur absence

La maman de Dina ramène les deux fillettes à l'école. Il est 10h45. Personne ne s'est aperçu de leur absence. L'inspecteur d'Académie, Cédric Meurisse, a déclenché une enquête. "Ce qui s'est passé est incompréhensible". Le bouton d'ouverture de porte correspond à une norme handicapée. Donc à hauteur des enfants. La direction de l'école avait signalé le danger potentiel que représente cette installation.

 

 

Le reportage de Laurent Navez et Vincent Dupire

Rencontre avec les parents

Ce matin, la maman de Dina a rencontré la directrice. Celle-ci lui a donné des garanties sur la sécurité de l'école. Mais devant l'établissement, les parents étaient partagés. Certains ont mis en cause le manque de vigilance de l'équipe éducative.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité