UMP:Fillon l'emporte dans le 62 et Copé dans le 59

Les résultats du Nord et du Pas-de-Calais sont validés et définitifs. Quand connaitra-t-on le nom du président de l'UMP?

 

Il y a des lendemains qui chantent et d'autres qui déchantent. C'est le cas à l'UMP aujourd'hui. Premier des désabusés dans le Nord : Thierry Lazaro. Le député-maire UMP de Phalempin a veillé tard hier soir après les élections. Dans sa permanence, les isoloirs sont toujours installés. Et les bulletins de vote inutilisés sur les bureaux.

"On fait pire"

Thierry Lazaro se dit écoeuré. "Il n'y a pas d'UMP rassemblée aujourd'hui, il n'y a pas d'UMP décomplexée, il y a, je crois, une UMP complètement désabusée. Les messages, depuis ce matin, ça tombe de façon catastrophique. Les français qui nous font confiance aujourd'hui, nous disent qu'on n'est pas au rendez-vous, ils ont parfaitement raison". Le député est tellement amer qu'il concède avoir fait pire ... que les socialistes. "On s'est souvent moqué des socialistes, et bien on vient de faire pire !". Proche de François Fillon, il accepte que ce soit Jean-François Copé qui arrive en tête dans le Nord.

Copé dans le Nord, Fillon dans le Pas-de-Calais

Les résultats des deux départements ont été validés. Ils sont donc définitifs. Reste à savoir quand le nom du président de l'UMP sera rendu public. Il n'y a toujours pas de vainqueur pour l'instant. La Cocoe, commission interne du parti chargée de valider les résultats, vérifie encore les scores. Vers 13h00, soixante départements avaient été validés. Il est possible qu'il faille attendre demain pour le résultat.

 

 

 

 

"J'attends sereinement"

De son côté, Philippe Rapeneau, secrétaire départemental de l'UMP dans le Pas-de-Calais se dit satisfait. Satisfait que les militants se soit déplacés en nombre pour voter. "Cette satisfaction s'est suivie d'une forte déception hier. Avec des annonces qui se sont faites. Je ne comprends pas comment un secrétaire général peut faire une annonce du siège même du parti. Ca aurait été plus clair si Jean-François Copé avait quitté ses fonctions pendant la période électorale".

Philippe Rapeneau invité du journal de 12h

"J'attends sereinement, tranquillement la décision de la commission de contrôle aurpès de laquelle je m'en remets" a déclaré Philippe Rapeneau sur notre plateau ce midi. Et d'ajouter "Je m'étonne quand même, et je dis que c'est irresponsable, que des cadres nationaux de notre mouvement soient capables de dire qu'il y a eu fraude dans tel ou tel bureau, alors même que le dépouillement dans ces circonscritpions n'était pas fait".

 


Le reportage de Didier Pithon et Benoît Bugnicourt

 

Une "co-présidence"

Daniel Fasquelle, président de la fédération UMP du Pas-de-Calais veut une "co-présidence". Il appelle François Fillon et Jean-François Copé à une "co-présidence" de devant l'absence de vainqueur clair après le vote des militants. "L'UMP n'a de sens que parce qu'elle réunit à la fois une droite décomplexée pour reprendre les termes de Jean-François Copé et une droite plus modérée à l'image du Gaullisme social incarné par François Fillon", a expliqué Daniel Fasquelle à l'AFP. Le député-maire du Touquet a ajouté : "Personnellement, comme beaucoup de militants, c'est dans la synthèse de ces deux courants que je me sens le plus à l'aise".

A lire aussi :

UMP : les adhérents appelés aux urnes

JEU Copé/Fillon: qui soutient qui dans la région?