Interdiction des panneaux publicitaires dans les villages : l'inquiétude des petits commerçants

Les panneaux de bords de route sont voués à disparaître dans les petites communes. / © France 3 Picardie
Les panneaux de bords de route sont voués à disparaître dans les petites communes. / © France 3 Picardie

Depuis 2015, la loi impose de retirer les panneaux publicitaires des commerçants dans les villes de moins de 10 000 habitants. Certains commerçants craignent un impact sur leurs chiffres d'affaire. 

Par RI avec Florie Castaingts

Vous en voyez forcément quand vous prenez la route, au bord de la chaussée, des panneaux indiquent souvent la présence d'artisans, de commerces ou de restaurants. C'est ce qu'on appelle des "préenseignes".

Mais depuis le 13 juillet 2015, elles sont interdites dans les villes de moins de 10 000 habitants. Seuls les producteurs du terroir sont épargnés par cette loi, qui vise à lutter contre la pollution visuelle. 

Amende salée


Un délai de tolérance avait été accordé, mais tous les commerçants concernés doivent désormais les retirer. Ils ont reçu un courrier de la préfecture les sommant de les retirer sous trente jours, sans quoi ils s'exposent à une amende de 7 500 euros par pancarte.

"En campagne, c'est plus compliqué de se faire connaître ! En zone rurale, si on a le savoir-faire, mais qu'on n'a pas le faire-savoir, c'est très compliqué", souffle Franck Galand, gérant d'un restaurant à Woignarue dans la Somme. 


Baisse de fréquentation 


Un autre type d'affichage, sous forme de petits panneaux routiers, est toujours autorisé. Pas suffisant pour certaines. Florence Carusa, gérante d'un hôtel-restaurant sur la côte picarde, explique qu'elle se retrouve parfois sans client, même en période d'affluence, parce que les touristes ne voient pas que son établissement existe.

Elle a retiré ses panneaux fin 2016, et estime avoir perdu 30% de son chiffres d'affaires les deux premiers mois. "On a des clients qui nous disent "on vous trouve pas, vous devriez mettre un panneau !", alors on leur explique...", déplore-t-elle.

Pour l'Union des Métiers de l'Industrie de l'Hôtellerie de la Somme, cette loi est un coup dur pour les établissement hôteliers. "Des gens à Paris font des lois dans des bureaux, on peut comprendre, sauf que dans les petits bourgs, il n'y a déjà plus beaucoup de commerces, et les cafés disparaissent", explique son président Patrick Letellier. "Alors si on supprime aussi les hôtels et restaurants, qu'est-ce qu'on fait ?

Interdiction des panneaux publicitaires dans les villages : l'inquiétude des petits commerçants
Depuis cet été, la loi impose de retirer les panneaux publicitaires des commerçants dans les villes de moins de 10 000 habitants. Certains commerçants craignent un impact sur leurs chiffres d'affaire.  - France 3 Picardie - Florie Castaingts et Thomas Porlon

 

Sur le même sujet

Dimanche en politique - 30 ans après l'affaire du voile à Creil, reste-t-il des traces ?

Les + Lus