Journée contre les violences faites aux femmes : quelle mobilisation en Picardie ?

Mobilisation contre les féminicides à Amiens le 23 novembre 2019 / © Mathieu Maillet / FTV
Mobilisation contre les féminicides à Amiens le 23 novembre 2019 / © Mathieu Maillet / FTV

À l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes ce lundi 25 novembre, et alors que le gouvernement dévoile ses mesures contre les violences conjugales, voici le point sur les associations mobilisées en Picardie.

Par Zohra Hamdane

Ce lundi 25 novembre est la journée internationale pour l’élimination de toutes les violences faites aux femmes. Voici ce qui est proposé comme actions de sensibilisation sur ce sujet, expositions, films en Picardie.
 


Pourquoi le 25 novembre ?

Elle a trouvé ses origines le 17 décembre 1999, car à la 54e session de l’Assemblée générale des Nations unies, les représentants de la République dominicaine et 74 États membres ont présenté un projet de résolution. Celui-ci avait pour but de faire de cette date la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Depuis, le 25 novembre est devenu une date historique, car les Nations Unies ont proclamé cette journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, on parle aussi de la "résolution 54/134 est finalement adoptée le 17 décembre."

Dans les trois départements picards, des actions sont mises en place aujourd’hui contre les violences faites aux femmes.
 

Dans l’Aisne

À Soissons, un ciné-débat est organisé, le film "Jusqu’à la garde" de Xavier Legrand sera projeté à 18h au cinéma CGR , un échange est aussi prévu avec Morgane Seliman, auteure du livre "Il m’a volé ma vie." Cette action est portée par le réseau du Soissonnais et l’association axonaise l’ARILE.

La lutte contre les violences faites aux femmes également à Chauny. Une journée bien-être et sport est organisée. Le centre social loisirs et culture organise dès 10h ce lundi des ateliers sports, massages, sophrologie, coiffure, maquillage. Cette journée est organisée par le réseau de Chauny La Fère Tergnier,le CIDFF et bien sûr le centre social.

La commune d’Harly se mobilise également. Pour sensibiliser le public sur cette question de la protection des femmes, le centre commercial Leclerc a été choisi. Le réseau du Saint Quentinois, et le CCAS de Saint Quentin espèrent toucher un public très large.
 

Dans l'Oise 

À Beauvais, après la  marche solidaire "Pour elles, ne restons pas silencieux" organisé ce week-end.  Aujourd’hui, l’exposition "Oui, mais … pas que des victimes" est à découvrir et propose au public des textes et créations artistiques conçues par des femmes victimes de violences.  
Rendez-vous à la Maison d’activités et de loisirs intergénérationnels, culturels et éducatifs.
 
Au centre hospitalier de Beauvais, des actions de sensibilisations sur ce sujet sont proposées.

Enfin, à Froissy, deux dispositifs sont mis en place par la gendarmerie de l’Oise : le Groupement d’atteintes aux personnes, entité judiciaire, et le réseau des correspondants territoriaux de prévention afin de prendre en charge des victimes de violences au sein du couple et de les accompagner. 
 

Dans la Somme

Les associations sensibilisent les lycéens.

À Amiens, l’association Femmes Solidaires de la Somme propose des expositions et la projection de film à la cité scolaire.

Le CIDFF 80 propose également des actions de sensibilisation en faveur des femmes au lycée Michelis à Amiens. L’association Relais Social a choisi le centre culturel le Safran et ce slogan "Réagir peut tout changer." Des femmes et jeunes filles habitant le quartier Nord d’Amiens proposent des lectures de textes, un clip vidéo.

Enfin, un atelier sur la question du retour à l'emploi lorsque l’on est une femme victime de violences. Retravailler Nord Picardie propose une journée de formation avec la mission locale et pôle emploi.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus