"Jungle" de Calais : un CRS blessé à la tête après des heurts avec les migrants

Un CRS a été blessé dans la nuit de mercredi à jeudi après des heurts avec des migrants sur la rocade portuaire de Calais. Son pronostic vital n'est pas engagé.

La nuit, les migrants tentent d'arrêter les poids lourds sur la rocade portuaire.
La nuit, les migrants tentent d'arrêter les poids lourds sur la rocade portuaire. © Maxppp
Un CRS a été blessé à la tête dans la nuit de mercredi à jeudi après des heurts avec des migrants sur la rocade portuaire de Calais, située à proximité de la "Jungle", a indiqué à l'AFP la préfecture du Pas-de-Calais. D'après La Voix du Nord, cinq migrants ont été blessés.

"Le CRS est actuellement en observation au centre hospitalier de Calais, son pronostic vital n'est pas engagé", a déclaré un porte-parole de la préfecture.

Régulièrement, les migrants, désireux de rejoindre l'Angleterre, tentent de bloquer des camions à l'aide de branchages, principalement la nuit, afin de stopper et monter dans des poids-lourds, qui doivent emprunter des cars-ferrys pour Douvres.

Jets de projectiles

"A l'occasion d'une de ces interventions sur la rocade portuaire vers 4h, des effectifs CRS ont été victimes de jets de projectiles. Un CRS a reçu une pierre à la tête", ont précisé les services de l'Etat.

Au cours de la nuit, et à plusieurs reprises, les forces de l'ordre ont dû également "faire usage de moyens lacrymogène pour repousser des groupes de dizaines de migrants qui tentaient d'investir les voies de circulation de la rocade portuaire mais également de l'A16", selon la même source.

Rocade portuaire et A16

Selon le dernier comptage réalisé par la préfecture mi-mai, la population totale vivant au camp de la Lande à Calais, surnommé "la Jungle", s'élève à 3 913 migrants. Des associations d'aide aux clandestins (Help Refugees et l'Auberge des migrants) ont évalué eux leur nombre à 5 188 fin avril.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants à calais société immigration