La journée mondiale de l’AVC rappelle un triste constat : chaque année l’accident vasculaire cérébral entraîne 150 000 hospitalisations. C’est aussi une des premières causes de handicap à l’âge adulte. Mais en adoptant les bons gestes, des accidents pourraient être évités.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Tous les ans, 12 millions de personnes dans le monde meurent d’un AVC. L’accident vasculaire cérébral est provoqué par un arrêt brutal de la circulation sanguine à l’intérieur du cerveau.

En France, chaque année, 150 000 personnes sont hospitalisées pour un AVC, soit une toutes les 4 minutes. L'AVC représente la première cause de handicap chez l’adulte, la deuxième cause de démence et la deuxième cause de mortalité. 

Diminuer les risques


Les personnes souffrant d'hypertension artérielle doivent particulièrement rester vigilantes. D'autres facteurs favorisent l’accident : le tabagisme, la sédentarité, le cholestérol, l’obésité, le diabète, ou encore le stress et la dépression. Il est donc recommandé de faire de l’exercice, d'adopter une alimentation équilibré, d’arrêter le tabac et d’éviter le stress. Tous ces gestes peuvent permettre de réduire les risques d’accident.



Agir vite


En cas d’AVC, plus la prise en charge est rapide, plus les chances de survie et de guérison sont améliorées. Les signes qui doivent alerter :