L’hommage en vers de notre journaliste Jean-Paul Delance aux soldats tombés au combat

A droite, notre journaliste Jean-Paul Delance. / © France 3 Picardie
A droite, notre journaliste Jean-Paul Delance. / © France 3 Picardie

A la veille des cérémonies de l’Anzac Day à Villers-Bretonneux, notre journaliste Jean-Paul Delance, passionné d’Histoire, a tenu à écrire un poème, en hommage aux 60000 Australiens et 20000 Néo-Zélandais morts au côté des Alliés au cours de la Grande Guerre.

Par LB

Comme nous, ils étaient de chair et de sang
Pour nous, ils ont traversé les Mers
Guidés par un Devoir pressant
Celui de libérer nos terres

Amour, fortune, enfants
Rien n'a pu les retenir
Assurés qu'ils étaient d'un Destin triomphant
Dans l'heure et sur le champ, il leur fallut partir

Bien souvent, la Vie n'est pas comme on l'espère
Dans l'Enfer des batailles, vomit le meurtre rouge
L'Humanité décline, seule la Mort prospère
Laissant dans son sillage des lieux où rien ne bouge

Loin des leurs pourtant, ils n'ont jamais douté
Leur ardeur au combat est devenue légende
Sans peur, à découvert l'ennemi ils ont chargé
Arrosés par le feu de la mitraille allemande

La guerre a saccagé les Vies, réduit les villes en cendres
Venus des Antipodes, c'est de Paix qu'ils rêvaient
Par milliers ils sont morts en voulant la défendre
Sublime sacrifice qu'on ne doit oublier

Jean-Paul DELANCE
24 Avril 2016

Sur le même sujet

Grève au CHU d'Amiens : extrait du JT du 11/10/2019

Les + Lus