Lille : les pompiers manifestent en "armée mexicaine" contre les propos de JR. Lecerf

Plusieurs centaines de pompiersdéfilent ce mardi matin à Lille pour protester contre les propos récents du président du conseil général du Nord Jean-René Lecerf, qui a qualifié le SDIS d'"armée mexicaine".

C'est avec un brin d'humour que les pompiers des Services d'Incendie et de Secours du nord (SDIS 59) protestent ce mardi matin à Lille contre les propos récemment tenus par Jean-René Lecerf.

Lors d'une conférence de presse de rentrée tenue au début du mois, le président du conseil général du Nord avait qualifié le SDIS 59 d'"armée mexicaine" où "Ils sont censés travailler 95 jours (des gardes de 24 heures) par an. Chez nous, ils en font 84 + les arrêts maladieIl y a aujourd’hui plus d’adjudants que de sapeurs. Bientôt, il y aura plus de colonels que de sapeurs" avait-il dit, avec l'intention de serrer la ceinture des pompiers dans le département. 

##fr3r_https_disabled##

Parés de ponchos et de sombreros, les pompiers en colère manifestent depuis 10h30 ce mardi depuis la caserne de Lille-Bouvines contre ces propos qu'ils qualifient de "calomnieux". "On ne va pas en rester là, c'est sûr et certain. Nous faire passer pour des nantis qui ne travaillent pas assez... Vous voulez qu'on le prenne comment ? Ses propos ne sont pas corrects", avait réagi le président du syndicat autonome des pompiers du Nord Sébastien Lucas.

"Nous sommes ici pour défendre le service public alors que le département veut s'opposer à de nouvelles embauches, ne plus remplacer les départs à la retraite ou encore ne plus renouveler notre matériel vieillissant", a estimé ce matin Jérémy Dours, délégué syndical CGT à la SDIS 59.

Invoquant des contraintes financières pesant sur le département, M. Lecerf s'était également déclaré favorable à ce que le renouvellement de matériel soit moins important, que la construction de nouvelles casernes soit gelée, et avait souhaité un recours accru aux volontaires.

Une délégation doit être reçue en préfecture ce mardi midi.