Loïc Korval ne participera pas aux JO 2016

© AFP
© AFP

Le judoka français dans la catégorie des -66 kg, a annoncé lundi sur sa page Facebook le rejet, par le Conseil d’Etat, de son référé concernant le nombre de jours de suspension pour infraction aux règles de localisation encore à effectuer. Une situation qui le prive de participation aux JO. 

Par Halima Najibi

Le Conseil d’Etat a rendu, le 15 avril 2016, un arrêt ramenant la durée de la suspension prononcée à l’encontre de Loïc Korval de deux ans à un an. Cette sanction, prononcée en raison de trois manquements à son obligation de localisation, a ainsi été réduite de moitié compte tenu du caractère involontaire de ces manquements, et de l’absence de prise de substance interdite. Le 2 mai 2016, le Juge des référés du Conseil d’Etat a rejeté la requête de Loïc Korval demandant la suspension de la décision de l’Agence Française de Lutte contre le Dopage qui précisait que la durée du reliquat de cette sanction était de 6 mois et 13 jours. De ce fait Loïc Korval voit le rêve olympique s'envoler.  

Très déçu le champion français a publié sur sa page Facebook sa déception face à cette décision. 


La Fédération Française de Judo soutien son athlète et rappelle qu’aucun des nombreux contrôles antidopage auxquels il a été soumis n’a jamais fait état de la prise de substances illicites, et que seule une négligence administrative lui est reprochée. 

Sur le même sujet

Lubrizol : manifestation à Lille pour demander la transparence

Les + Lus