Le LOSC, battu à l'OM, n'y arrive toujours pas à l'extérieur

OM-LOSC ce samedi soir à Marseille / © Christophe SIMON / AFP
OM-LOSC ce samedi soir à Marseille / © Christophe SIMON / AFP

Le LOSC a été battu 2-1 à Marseille ce mardi soir. 

Par AFP

Cela fait désormais quatre défaites à l'extérieur pour les Dogues, et deux matches nul hors de leurs terres cette saison. Pour aucune victoire...

Privé de son meilleur buteur Victor Osimhen, trop juste pour débuter la rencontre, le Losc a pataugé au Vélodrome alors qu'il semblait avoir trouvé la clé la semaine dernière en deux matches contre Valence (1-1) puis Bordeaux (3-0).

Sanson a d'abord bénéficié d'une erreur lilloise pour ouvrir le score. Sur un coup franc de Dimitri Payet, Gabriel a percuté Mike Maignan, le gardien
en a perdu le contrôle du ballon, et Boubacar Kamara en a profité pour le glisser à Sanson.
 

Deux buts gags ?


Pourtant l'OM a peiné en première période, pas "honteuse" comme celle de Monaco, selon le mot de Villas-Boas, mais douteuse. Le pressing lillois a beaucoup gêné les Marseillais, pas assez sûrs techniquement pour ressortir le ballon, et quelques fois en danger sur des relances interceptées, comme celle d'Alvaro (24).

Le match était alors débridé, il s'était décoincé après le but de Sanson. Le Brésilien Gabriel a remis ça à son corps défendant en trompant son propre gardien sur une double occasion marseillaise, une frappe de Valentin Rongier, excellent samedi, puis une tête de Payet.

Les Dogues ont épicé la fin du match en réduisant le score d'une tête imparable de Soumaoro dans la lucarne, sur un corner. Une échauffourée dans la cage de Steve Mandanda a suivi ce but, quand Osimhen, averti pour cela (83), a voulu arracher le ballon des mains du gardien.
 

"Marseille a bien joué le coup et nous plutôt mal, a analysé Benjamin André. On s'est fait piéger en relançant trop court. Les erreurs (sur les buts) ça peut arriver mais surtout on n'a pas fait ce qu'on voulait face à l'OM, qui n'a pas été dangereux. Mais nous non plus on n'a pas été dangereux".

Mauvais signe pour le LOSC avant d'aller jouer mardi sa dernière carte européenne à Valence ?


 

Sur le même sujet

Les + Lus