LOSC : Christophe Galtier se "plliera aux décisions" lors du mercato

L'entraîneur lillois a laissé entendr que le modèle économique du club allait changer.

© DENIS CHARLET / POOL / AFP

Christophe Galtier, l'entraîneur de Lille, leader de Ligue 1 qui vient d'être racheté par un fonds d'investissement, a déclaré mardi ne pas avoir parlé du mercato avec les nouveaux dirigeants, tout en s'engageant à accepter leurs décisions.

"Concernant les joueurs, les mouvements, il n'y a eu aucune discussion avec le président Olivier Létang. On joue tous les trois jours, honnêtement il n'y a eu aucune discussion. J'ai écouté attentivement (son intervention lundi, NDLR). On n'est toujours pas à l'abri d'une grosse sollicitation et là je me plierai aux décisions, je comprendrai les décisions qui sont prises", a souligné le technicien nordiste en conférence de presse.

Le nouveau président du LOSC, nommé vendredi après la vente du club par Gerard Lopez à Merlyn Partners, a affirmé lundi que l'objectif serait de conserver tous les joueurs lors du mercato d'hiver qui s'ouvre le 2 janvier.

Un changement de modèle ?

L'entraîneur des Dogues a par ailleurs évoqué le changement de modèle du club, désireux d'abandonner le trading, qui consiste à acheter des jeunes joueurs à fort potentiel afin de réaliser d'importantes plus-values à la revente.

"De ce que j'entends et des échanges avec le président Olivier Létang, on n'est plus sur ce modèle de projet. Mais il faudra à un moment donné vendre des joueurs, comme tous les clubs français. Est-ce une bonne chose ou pas ? C'est difficile... Je ne peux pas vous dire si c'est une bonne ou mauvaise nouvelle, c'est un projet différent", a estimé Christophe Galtier. 

"Il y a eu un modèle qui a très bien fonctionné sur un plan sportif, je ne peux pas me prononcer sur le plan économique", a-t-il ajouté.

Interrogé sur le possible état de cessation de paiement qui planait au-dessus du LOSC dès janvier selon Olivier Létang, le technicien a indiqué qu'il n'était pas au courant de la gravité de la situation financière.

"De toutes les discussions que j'ai pu avoir auparavant avec Gerard Lopez, jamais il ne m'a informé d'une telle situation. Les joueurs et tous les salariés ont été payés normalement et de manière régulière", a-t-il assuré.

Leader du championnat, le LOSC a un dernier match difficile à négocier avant la trêve, mercredi (21h00) sur la pelouse de Montpellier (6e), une des surprises de la saison.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
losc football sport mercato