• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDEO. Un LOSC royal domine l'OM et talonne le PSG au classement

Une victoire à laquelle Jonathan Bamba et son doublé n'ont pas été étrangers. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Une victoire à laquelle Jonathan Bamba et son doublé n'ont pas été étrangers. / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Les Lillois remontent à la deuxième place du classement, comme au début de la semaine dernière.

Par Q.V avec AFP

C'est un LOSC en feu qui a surclassé l'OM (3-0) dimanche soir à domicile, en clôture de la 8e journée de Ligue 1.

Quatre jours après avoir arraché la victoire dans le temps additionnel face à Strasbourg (3-2), l'OM n'a pas réussi à enchaîner et a concédé une défaite logique face à des Lillois supérieurs qui l'ont emporté grâce à un doublé de Jonathan Bamba et un autre but de Nicolas Pépé.
 
LOSC - Olympique de Marseille ( 3-0 ) - Résumé - (LOSC - OM) / 2018-19

 
Avec un onze de départ inédit, sans Dimitri Payet mais avec Nemanja Radonjic et Grégory Sertic, les Phocéens se sont montré brouillons et ont rarement inquiété Mike Maignan

Le LOSC, qui était déjà deuxième en début de semaine, a bien réagi après sa cruelle défaite à Bordeaux mercredi (1-0) pour récupérer sa place de dauphin derrière le PSG, intouchable/

Quatre mois après avoir sauvé in extremis sa place dans l'élite, le LOSC est complètement transfiguré. Après ce cinquième succès de la saison, les Dogues ont confirmé qu'il faudrait compter sur eux dans la lutte pour les places européennes.  
 


Meilleurs que leurs adversaires, les joueurs de Christophe Galtier ont fini fort en marquant trois fois, à deux reprises sur penalty, dans la dernière demi-heure. La première période, en revnache, avait vu Lille dominer mais peiner à régler la mire. Ainsi, les Nordistes ne cadraient qu'une seule de leurs huit tentatives lors du premier acte.

Côté marseillais, les situations dangereuses étaient quasiment inexistantes. Seul Florian Thauvin, conspué par le public lillois – en réaction à son transfert avorté en 2013 – surnageait. Lancé par Radonjic, Thauvin, à la lutte avec José Fonte qui défendait très bien sur le coup, ne parvenait pas à s'extraire du marquage et à tirer (34e).

Les Nordistes étaient finalement récompensés de leur domination à l'heure de jeu : sur une accélération, Pépé, une nouvelle fois décisif, déposait Luiz Gustavo et obligeait Mandanda à le déséquilibrer dans la surface. Le meilleur buteur lillois se faisait justice en transformant le penalty, qui avait été confirmé par l'arbitrage vidéo (1-0, 65e).

Sonné, l'OM réagissait dans la foulée et se procurait deux occasions coup sur coup. Lancé dans la surface, Thauvin manquait sa reprise aérienne (69e), puis Celik réalisait un retour miraculeux devant Mitroglou, qui s'apprêtait à reprendre une offrande de Payet, entré en jeu juste après l'ouverture du score du LOSC (72e).

L'OM avait laissé passer sa chance et allait être mis KO par les Dogues en fin de match. Pépé provoquait un nouveau penalty, concédé par Luiz Gustavo et transformé par Bamba (2-0, 86e), qui s'offrait un doublé peu après sur un service de Ballo-Touré (3-0, 89e).
 


Si Marseille a été décevant, le LOSC a lui démontré qu'il pourrait bien être la surprise de la saison.
 

Réactions des Dogues

Christophe Galtier, entraîneur du LOSC : "Notre victoire est méritée. On a su contourner le problème que nous a posé l'OM sur la manière dont on pouvait animer notre jeu. J'ai vu rapidement qu'ils avaient travaillé. Il a fallu activer le plan B, qui a très bien fonctionné en seconde période. Je félicite tout mon groupe pour son investissement.

C'est le résultat d'un investissement total et d'un gros travail. Soyons très sereins et lucides, continuons à être exigeants et investis. Il ne faut pas croire qu'on va dominer les matches tout le temps. Tant que les joueurs adhèreront et partageront leur envie, on pourra vivre de bons moments."

Nicolas Pépé (attaquant de Lille) : "Notre début de saison s'explique par le travail. Avec l'expérience qui est arrivée cet été, c'est plus facile pour nous. En plus, avec les victoires, la confiance vient un peu plus vite et on voit qu'on peut faire du beau jeu face à une belle équipe de Marseille. Quand on s'entend bien en dehors, ça se ressent sur le terrain et, avec les victoires, c'est plus facile d'aller vers les autres et de communiquer malgré la barrière de la langue. A l'extérieur, on ne réussit pas trop car on tombe face à des blocs bas qui ne nous laissent pas d'espace, ce qui fait notre force, donc il faut continuer à bosser pour affronter ce genre d'équipes. On ne sait pas jusqu'où on peut aller, on fait un bon début de saison et il faut continuer comme ça."

Yves Dabila (défenseur de Lille) : "C'est une sacrée victoire car c'était Marseille en face. Ce sont des matches qu'on aime vraiment jouer en tant que footballeurs, des sacrés défis à relever. On n'a pas envie de reproduire les erreurs commises l'an dernier, on essaie de se concentrer à l'entraînement comme en match. On a une équipe jeune et on a beaucoup appris de la saison dernière, on veut montrer un nouveau visage à chaque match. Le coach fait ses choix et je reste concentré, que ce soit sur le banc ou en tant que titulaire. Quand il fait appel à moi, c'est à moi de répondre présent."

José Fonte (défenseur de Lille) : "C'était très important de gagner après la défaite à Bordeaux où on a perdu trois points alors qu'on a contrôlé le match. C'est important de ne pas reproduire les erreurs des matches précédents. Aujourd'hui on a assuré en défense, on a été patient et on s'est vite projeté devant. On a très bien joué, on a fait une belle performance devant nos supporters qui ont été formidables."
 

Sur le même sujet

Retour sur le 18 mai et l'au revoir d'Anne-Sophie Roquette au LOSC

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer