• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le LOSC victime d'un sursaut de Monaco

© DENIS CHARLET / AFP
© DENIS CHARLET / AFP

Les Monégasques ont arraché un point à la dernière minute.

Par Q.V avec AFP

Le LOSC, dauphin du Paris SG, a été battu à domicile (1-0) par Monaco, qui confirme son spectaculaire redressement, vendredi lors de la 29e journée de Ligue 1.
 

Lille, qui a une nouvelle fois manqué d'efficacité, a été surpris en toute fin de match par un but de Vinicius (90e) alors que son gardien Mike Maignan avait précédemment repoussé l'échéance en réalisant plusieurs parades décisives.

Les Dogues, qui étaient invaincus en championnat en 2019, ont manqué l'opportunité de mettre la pression sur Lyon, qui recevra Montpellier dimanche, quatre jours après la correction reçue à Barcelone en Ligue des champions (5-1).

 

Toujours 7 points devant Lyon

Le LOSC reste bloqué à 57 points et garde sept longueurs d'avance sur l'OL dans la lutte pour la deuxième place, directement qualificative pour la C1.
 

Les joueurs de Christophe Galtier, séduisants offensivement mais très maladroits en première période, ont fait preuve d'une fébrilité inhabituelle en défense, à l'image du Brésilien Gabriel. Et ils ont été inexistants après le repos, offrant plusieurs situations dangereuses aux Monégasques, qui ont fini par les punir logiquement.

Le début de match est très animé avec plusieurs occasions de part et d'autre. Fébrile, la défense lilloise perd des ballons faciles et offre deux occasions similaires à Rony Lopes, qui bute sur Maignan (7e, 13e), lequel est vigilant sur un tir de Gelson Martins détourné par José Fonte (15e).

En face, le LOSC confirme son manque d'efficacité actuel, à l'image de Jonathan Bamba, qui trouve la barre transversale (11e) avant de tirer au-dessus (20e), tandis que Thiago Mendes, seul au point de penalty face au but déserté par Danijel Subasic, réussit à manquer le cadre (23e) !

Même si le rythme retombe un peu jusqu'à la mi-temps, les Nordistes manquent encore l'ouverture du score par Bamba, qui frappe au-dessus (43e), et Nicolas Pépé, dont le tir est détourné par Subasic (45e).

Dès la reprise, c'est au tour de Maignan de sauver son équipe coup sur coup sur deux tirs puissants d'Aleksandr Golovine (48e) et Martins (49e), et une nouvelle tentative à bout portant du remuant Portugais (54e).

Peu après, Subasic répond à son homologue lillois en détournant un tir de Rafael Leao, qui provoque la colère de Pépé et Ikoné qui attendaient le ballon dans l'axe (58e).

Comme lors du premier acte, le rythme s'effondre après le premier quart d'heure. Après un but de Lopes refusé pour s'être emmené le ballon du bras (69e), Monaco finit par marquer par Vinicius, qui élimine José Fonte d'un coup du sombrero avant de battre Maignan (1-0, 90e)
 

Les réactions au LOSC

Christophe Galtier : "Monaco n'a pas volé sa victoire mais je pense qu'on aurait mérité de marquer au moins un but... Mais on n'y est pas arrivé. La différence, c'est que Monaco a su cadrer et que nous, on a très peu cadré et, même quand on s'est présenté face au but, on tiré au-dessus... On a démarré le match avec des erreurs techniques inhabituelles qui ont offert des situations à l'adversaire. On a su revenir dans le match et se créer des occasions. On s'est laissés aller dans la rigueur que suppose notre organisation. Ce soir, on a des situations très franches mais on ne cadre pas, on ne marque pas. Il faut comprendre pourquoi pour trouver un remède. Il va falloir donner un bon coup de tournevis sur ça car ça fait trop de situations dangereuses et trop peu de ballons cadrés. C'est peut-être un relâchement ou de la nervosité. On doit revoir et améliorer notre finition et éviter que notre adversaire se crée autant de situations."

Rui Fonte : "Je ne sais pas pourquoi on a des difficultés à marquer, on travaille pourtant dans la semaine pour essayer de concrétiser. Le championnat est difficile, mais on fait le maximum pour remplir notre objectif et terminer deuxième. On a tout fait pour gagner et c'était difficile de voir Monaco marquer le but de la victoire à la dernière seconde."

Gabriel : "C'est un match difficile, on a eu des occasions, mais sans réussir à marquer et on prend un but à la dernière minute. C'est le foot, mais on va continuer à travailler, il reste neuf matches et on ne va rien lâcher. Monaco a de très bons attaquants et nous a rendu le match difficile. On fait notre travail, on ne va pas regarder Montpellier, Lyon ou Marseille, on se concentre sur nous et nos objectifs."
 

Sur le même sujet

"C'est à notre génération d'agir"

Les + Lus

Les + Partagés