Maastricht-Liège : 38 kilomètres en 9 minutes, le “vol le plus anti-écologique du monde”

Un vol de fret reliant Maastricht à Liége à créé la polémique. Même si ce trajet revêt, selon la compagnie Qatar Airways, "un caractère exceptionnel", les association écologistes montent au créneau, et posent la question des vols courte durée.  

Par N.C

C'était censé être simplement un "vol de ravitaillement", mais dans un contexte écologique sensible, la liaison aérienne entre Maastricht (Pays-Bas) et Liège (Belgique) a créé l'émoi chez les association de défense contre l'environnement. Et pour cause : seulement 38 kilomètres parcourus en... 9 minutes. 

Il faut savoir que les vols de courte durée sont ceux qui consomment le plus. Rien que l'atterissage et le décollage représentent près de 25 % des émissions totales de gaz à effet de serre. 
 

Proposition de loi en France 



En France, la question des vols courts agite la sphère politique depuis plusieurs mois. Aujourd'hui, aucune loi ne permet d'interdire des vols courte distance, sous prétexte qu'ils seraient "anti-écologiques".

Plus récemment, les députés ont déposé un texte visant à supprimer plus de 70 vols domestiques (départ et arrivée sur le territoire français), afin de privilégier les trajets ferroviaires, plus respecteux de l'environnement.  Ils souhaitent interdire, d'ici 2021, tous les vols intérieurs qu'on peut substituer à des voyages en trains de moins de cinq heures, soit la plupart des vols intérieurs en France.
 

Le député la France Insoumise (LFI), François Ruffin, va même plus loin et propose de taxer les billets d’avion et le kérosène, dénonçant le fait que "le maintien sous perfusion de liaisons aériennes par les exonérations fiscales et autres aides publiques est un choix politique écologiquement et socialement injuste".

Cet amendement a été rejeté en bloc par la majorité de François de Rugy, le ministre de la Transition écologique et Solidaire.  

 

Sur le même sujet

Les + Lus