Météo France : prévisions pour ce jeudi 16 janvier et pour les prochains jours

© F.GILTAY
© F.GILTAY

Une journée au sec ! Bonne fête Marcel !

Par Séverine Beaurain

Jeudi

Bancs de brumes, voire de brouillard, se sont formés cette nuit. Ils sont tenaces ce matin, donnant sur une bonne partie de la région de mauvaises visibilités. Toutefois, dans la matinée, le vent va se lever et dissiper cette grisaille.

Dans l’après-midi c’est un ciel « laiteux » qui va nous tenir compagnie. En effet, la « dernière » perturbation de la semaine va arriver dans le courant de la nuit prochaine, et elle s’annonce par un voile de nuages élevés. Le vent de sud à sud-est va se renforcer et à nouveau souffler en rafales en bord de mer.

Températures

Vous aurez sans doute constaté ce matin que la masse d’air s’est bien rafraîchie ! Nous avons perdu 4 à 5 degrés par rapport à hier, avec des minimales allant de 2 à 6°.
En revanche, les maximales restent très douces pour la période : 11 à 13°


Vendredi

Notre fameuse « ultime perturbation de la semaine » va donc arriver dans la nuit de jeudi à vendredi. Ses pluies vont nous quitter à la mi-journée vendredi par l’est. A l’arrière, c’est un ciel de traîne qui s’installe avec un risque d’averses partout dans un premier temps, puis éparses et limitées à la façade maritime ensuite. Et pour cause, les conditions vont redevenir anticycloniques pour la suite ! Les minimales repartiront à la hausse (7° en moyenne) les maximales resteront stationnaires (11° en moyenne)

Et pour ce week-end ?
Samedi

Plutôt sympathique, le ciel devrait rester peu nuageux et bien ensoleillé. Les températures nous rappelleront que nous sommes bel et bien en hiver en se rapprochant des valeurs de saison (2° et 8°) et quelques gelées matinales sont possibles dans l’intérieur.

Dimanche

Conditions anticycloniques d’hiver…. L’humidité est donc « plaquée » au sol. Beaucoup de grisailles (brumes, brouillard), suivi d’un ciel majoritairement gris mais sec l’après-midi. Le thermomètre descendra encore d’une petite marche 1° pour les minima, 7° pour les maxima.
Texte : Anne-Sophie Roquette

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus