Météo France : prévisions pour ce jeudi 24 juin

Publié le

Nous fêtons Jean ainsi que tous ses dérivés, tels que Hans, Yann ou encore Johnny !

► Jeudi
Sous des champs de pressions plus élevés, notre jeudi s'annonce comme la journée la plus lumineuse de la semaine.
Ce matin, on conserve encore une nébulosité importante à l'est d'un axe Lille-Beauvais, mais le ciel se dégage plus à l'ouest et le littoral bénéficie de franches éclaircies. Le vent de nord est généralement faible.

Cet après-midi, le soleil s'impose sur une grande partie ouest des Hauts-de-France, mais le ciel se fait plus variable en allant dans les terres, en marge de l'instabilité qui règne encore sur l'est du pays et quelques faibles averses peuvent déborder par moment. Le vent s'installe au nord-ouest, faible à modéré.

► Températures
Au petit matin, on relève 9 à 13° sur le côtier, 9 à 12 dans l'intérieur.
Les maximales sont  en légère hausse mais encore basses pour la période, avec 17 à 20.

► Vendredi
Le répit sera de courte durée puisque vendredi les pressions repartent à la baisse et une perturbation s'invite en cours de matinée par l'ouest, donnant de petites précipitations qui progressent lentement dans l'après-midi, tout en préservant la partie est du Nord et de l'Aisne. Le vent de sud-ouest est faible à modéré, minimales 7 à 13°, maximales 16 à 22.

► Samedi
La perturbation fait place à un ciel de traîne sous un ciel variable et quelques averses. On relève 11 à 13 au matin, 18 à 24 l'après-midi.

► Dimanche 
On retrouve un temps plus changeant avec quelques averses parfois orageuses, températures 14 à 24° en moyenne.

► QUALITÉ DE L'AIR
Aujourd'hui, la qualité de l'air sera moyenne sur l'ensemble de la région. En effet, les concentrations en particules devraient rester stables, mais les concentrations en ozone pourraient légèrement augmenter en raison de conditions plus favorables à sa formation.

Conseil du jour : les polluants sont plus concentrés à l'intérieur d'un véhicule ; pensez à aérer de temps en temps en-dehors des axes les plus fréquentés.
Texte : Paul Renard