Météo : il pleut 2 fois plus que d’habitude en Picardie mais les températures sont dans les normales de saison cet été

Depuis le début de l'été, le soleil se fait désirer en Picardie. Une météo maussade qui complique la saison des professionnels du tourisme, notamment dans la baie de Somme.
Ciel nuageux
Ciel nuageux © FTV

Ça ne vous aura sans doute pas échappé, cet été 2021 est particulièrement pluvieux et très peu ensoleillé. Pourtant, selon Météo France, ce temps "n’a rien d’historique. C’est plutôt que ces dernières années on a eu un temps exceptionnel".

"Au mois de juin l’ensoleillement a été mitigé. Il était inférieur aux normales à l’ouest et supérieur à l’est", explique le météorologue.

C'est dans l'Aisne qu'il y a eu le plus de soleil

Ainsi, au mois de juin, c’est dans l’Aisne, à Saint-Quentin, qu’on a eu le plus de soleil. 223h, soit 10% de plus que les normales. 185h d’ensoleillement ont été enregistrées à Amiens (les normales n’ont pas encore été calculées à Amiens) et 200h à Beauvais (-6% par rapport aux normales).

Il y a eu un peu moins de soleil en juillet avec 188h à Amiens, 175h à Saint-Quentin et 190h à Beauvais.

Des températures dans les moyennes

Concernant les températures, cet été n’est pas exceptionnellement froid. Il est même supérieur à la moyenne.

Au mois de juin, il a fait en moyenne 18°C, soit 2°C de plus que les normales de saison. À l’été 2020 il faisait même un degré de moins avec une température moyenne de 17°C.

Quant au mois de juillet, on est dans les moyennes, à 18,5°C.

"Depuis plusieurs années, on est au-dessus des moyennes, il faisait vraiment très chaud l’été. Là on observe plutôt un retour à la normale", relativise Météo France. Le mois d’août 2020 avait été particulièrement chaud en Picardie, avec en moyenne 21°C, trois degrés au-dessus des moyennes.

Il a plu deux fois plus que les normales

C'est au niveau des précipitations que l'été 2021 se démarque. Au mois de juin, il est tombé 123mm en moyenne sur toute la Picardie. C'est deux fois la moyenne de saison évaluée à 62mm. 

Au mois de juillet aussi il a plu plus que d'habitude. 35% de plus que la moyenne. L'Aisne a été particulièrement touchée, avec les épisodes orageux. Les précipitations y ont été 70% plus élevées que la moyenne. 

Les hôteliers font grise mine

Un mauvais temps qui complique l’été des restaurateurs et hôteliers. Ajoutez à celà la crise due au Covid-19 et la mise en place du pass sanitaire à partir du 9 août, le début de l’été n’a pas été simple.

Bertrand Stragier, directeur du relais Guillaume de Normandy à Saint-Valery-sur-Somme remarque : "On ne ressent par le même enthousiasme que l’année dernière pour la réouverture. En juin et juillet on a eu une baisse de la fréquentation, même si on a réussi à maintenir le chiffre d’affaires. Mais là pour le mois d’août, les prévisions ne sont pas bonnes… On a très peu de réservations. Il y a aussi des annulations de dernière minute", regrette-t-il.

Même son de cloche du côté de l’Auberge de la Dune au Crotoy, "ce week-end on a très mal travaillé pour un été. On ressent vraiment l’effet du mauvais temps".

Du beau temps à la mi-août

"On va s’en sortir, mais il faut qu’on ait du beau temps en août et en septembre", espère Bertrand Stragier.

Un vœu qui pourrait être exaucé. Selon Météo France, le beau temps devrait refaire son apparition en Picardie dès mardi 10 août. "Il y aura encore quelques jours d’instabilité, puis ça va redevenir sec avec une remontée des températures autour de 24°C et 25°C".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo