Michaël Sellier traverse la Manche en faveur de la lutte contre le cancer et la mucoviscidose

Ce nageur de l'extrême originaire du Portel vient d'effectuer ce mardi une traversée de 20 h jusqu'à sa ville d'origine pour soutenir des associations de lutte contre le cancer et la mucoviscidose.
Michaël Seiller a traversé la manche pour une opération caritative.
Michaël Seiller a traversé la manche pour une opération caritative. © Mairie du Portel

C’est un authentique exploit qu’a réalisé Michaël Seillier, cet ancien gendarme basé à Rue dans la Somme vient de traverser la Manche pour une opération caritative.

Le nageur souhaitait récolter des fonds pour plusieurs associations dont une de lutte contre la mucoviscidose. Cet athlète n’en est pas à son coup d’essai, il se lance des défis hors norme chaque année depuis 2010. Actuellement en poste en Martinique, il a réalisé deux fois le tour de l’île à la nage par le passé.

Ce lundi, après 8 mois d’entrainements intensifs avec 25 heures de natation en moyenne par semaine, il se jette à l’eau depuis Folkestone en Angleterre. Problème, la température de la mer est beaucoup plus fraiche qu’aux Antilles. "J’ai été déstabilisé tant l’eau était froide, il fallait toujours rester en mouvement", explique-t-il.

Il lui a fallu 8 mois d'entraînements intensifs avant de se jeter à l'eau.
Il lui a fallu 8 mois d'entraînements intensifs avant de se jeter à l'eau. © Mairie du Portel

Vêtu d’une combinaison, équipé d’un masque, d’un tuba et de palmes il parcourt 110 kilomètres escorté par un bateau qui a publié régulièrement des vidéos du périple. Il faut composer avec la force des courants qui ralentissent ou portent… Cet équipage le ravitaille en eau et en fruits secs durant toute la traversée.

Ce mardi vers 13h, le Portel est en vue… les derniers mètres de son parcours sont retransmis en direct via les réseaux sociaux. Une fois arrivé, un comité d’accueil l’attend et le félicite chaleureusement. La mairie organise des animations en son honneur et pour sensibiliser à la cause.

Il pense déjà à son prochain défi

Tout sourire, il prend le temps de répondre aux sollicitations et félicitations. "Je me suis lancé dans ce défi pour m’engager contre la mucoviscidose car je connais deux enfants atteints de cette maladie. J’ai aussi voulu m’engager contre le cancer car on m’a diagnostiqué un cancer de l’estomac il y a quelques années".

Michaël Seiller a été acclamé à son arrivée.
Michaël Seiller a été acclamé à son arrivée. © Mairie du Portel

Le défi est relevé avec brio. Prochain pari pour cet athlète de l’extrême, l’enduroman. Un parcours dantesque reliant Londres à Paris. La partie anglaise se fait en course à pied, il faut ensuite traverser la Manche à la nage. La dernière étape de Calais à Paris se fait à vélo.

Tout un programme, mais pas de quoi effrayer notre aventurier.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
natation sport cancer santé société vie associative