Cet article date de plus de 5 ans

Migrants : Eurotunnel inonde des terrains pour sécuriser le site du tunnel sous la Manche

Des terrains appartenant au site d'Eurotunnel à Coquelles ont été inondés pour faire obstacle aux intrusions de migrants.

Eurotunnel inonde ses alentoursAprès avoir déboisé 109 hectares aux abords du terminal sous la Manche pour empêcher les migrants de se dissimuler, Eurotunnel inaugure un nouveau moyen de dissuasion : inonder les terrains proches de l'accès au tunnel. Un nouvel obstacle naturel pour empêcher le franchissement des barrières de haute sécurité par les migrants qui tentent de s'introduire sur le site.

"Dans les moyens de protection du site, il y a des clôtures de haute sûreté (29 km installées en 2015, ndlr), des barrières infrarouges, des caméras et aussi le traitement des abords, à savoir les zones marécageuses et le déboisement. Des terrains ont été récemment inondés pour sécuriser le site, qui fait 650 hectares", a indiqué une porte-parole d'Eurotunnel, confirmant une information de La Voix du Nord.
"Le site est construit sur des terrains marécageux et il y a toujours eu des systèmes d'irrigation. Le fait d'utiliser les zones marécageuses fait partie du plan" pour sécuriser le site, a-t-elle ajouté, précisant que les travaux ont été réalisés "en concertation avec les autorités".
Prochaine étape prévue par Eurotunnel : la plantation de haies défensives, dotées d'épines.

12 migrants morts sur le site d'Eurotunnel en 2015

En 2015, le trafic ferroviaire transmanche a été à maintes reprises perturbé par des intrusions de migrants, qui tentaient de grimper dans des navettes de ferroutage traversant la Manche, parfois au péril de leur vie.
"Parmi les mesures qui sont prises par le groupe Eurotunnel depuis l'été 2015 figurent l'extension des fossés et des zones humides appartenant
à Eurotunnel
",  complète la préfecture du Pas-de-Calais, qui a rappelé que le site était classé "d'importance vitale" par le ministère de
la Défense.
"Cette mesure a été proposée par le groupe Eurotunnel et validé lors d'une des réunions du comité franco-britannique visant à accroître la sûreté et la sécurité du site d'Eurotunnel et du port de Calais", a ajouté ce porte-parole.
Environ 4.000 migrants, venant principalement d'Afrique de l'Est, du Moyen-Orient et d'Afghanistan, vivent dans le bidonville surnommé la "Jungle" jouxtant la rocade menant au port de Calais.

Plus d'intrusions depuis octobre selon Eurotunnel

Selon Eurotunnel, "les gouvernements français et britannique ont mis des moyens considérables pour assurer la sécurité du site, des salariés et des clients. Depuis octobre, il n'y a plus d'intrusion de migrants et de perturbation du trafic". Environ 21 millions de passagers ont emprunté en 2015 le tunnel sous la Manche, qui emploie 2.400 salariés.
En 2015, les intrusions sur le site qui ont fait 12 morts de migrants, a indiqué mercredi la société privée franco-britannique.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants à calais société immigration eurotunnel économie transports