Migrants : un nouvel accord entre la France et le Royaume-Uni pour renforcer la surveillance de la Manche

De nouveaux moyens et un renforcement des patrouilles pour lutter contre l'immigration clandestine ont été annoncés samedi 28 novembre par la ministre de l'intérieur britannique, Priti Patel. 
Opération de sauvetage pour les 45 naufragés au large de Leffrincoucke.
Opération de sauvetage pour les 45 naufragés au large de Leffrincoucke. © Patrouilleur Thémis - Affaires Maritimes
Un nouvel accord entre la France et le Royaume-Uni a été annoncé ce samedi 28 novembre pour lutter contre les tentatives de traversée de la Manche par les migrants qui souhaitent se rendre en Angleterre via le nord de la France.

64 migrants secourus par les sauveteurs français

Cette annonce intervient alors que dans la même journée, 45 migrants, dont 4 enfants et une femme enceinte, ont été secourus par les sauveteurs français. Les naufragés se trouvaient sur une embarcation en panne de moteur au large de Leffrincoucke. Puis ce sont 19 autres migrants, à l'aube de ce dimanche 29 novembre, à qui on a prêté assistance, au large de Boulogne-sur-mer. Côté anglais, le ministère de l'intérieur britannique répertoriait, pour la seule dernière semaine de novembre, 59 personnes tentant de traverser la Manche sur 4 bateaux différents. Selon des chiffres collectés par la chaîne britannique BBC, ils seraient, en tout, 8000 en "small boats" à avoir tenté la traversée.

Ce nouvel accord entre la France et le Royaume-Uni vise à rendre impossible cette traversée, a précisé hier la ministre de l'intérieur britannique, Pitri Patel. Il fait suite à des traités bilatéraux conclus entre les deux pays, selon lesquels l'Angleterre finance une partie de la lutte contre cette migration. Les accords du Touquet de 2004, puis le traité de Sandhurst en 2018, avaient en effet renforcé la présence policière française près des ports français, contre une contribution financière du Royaume-Uni. 

Mais ce dernier accuse régulièrement la France de ne pas être assez efficace dans sa lutte contre la traversée.

Drones, radars et doublement des patrouilles 

Que prévoit le nouvel accord ? Les patrouilles françaises vont être doublées à compter du 1er décembre, et de nouveaux moyens techniques, comme des drones et des radars, vont être utilisés afin de mieux surveiller la Manche, a expliqué la ministre sur la chaîne britannique BBC. Pitri Patel souhaite également aller plus loin, en estimant qu' il y aura bientôt un "nouveau système d'asile", qui sera "ferme et juste", et qu'une nouvelle législation serait mise en place l'année prochaine.

Les autorités françaises précisaient avoir arrêtées plus de 1300 personnes qui tentaient de rejoindre l'Angleterre depuis septembre, contre 1100 selon les autorités britanniques. En 2019, quatre migrants sont morts en tentant la traversée, contre sept depuis le début de l'année 2020. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants immigration royaume-uni