Miss Picardie 2019 : le footballeur Thomas Monconduit éteint la polémique autour de son rôle de président du jury

Le milieu de terrain de l'Amiens SC, Thomas Monconduit, lors du match de Ligue 1 entre l'Amiens SC et le Racing Club de Strasbourg, le 21 avril 2018. / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Le milieu de terrain de l'Amiens SC, Thomas Monconduit, lors du match de Ligue 1 entre l'Amiens SC et le Racing Club de Strasbourg, le 21 avril 2018. / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Invité en tant que président du jury de l'élection de Miss Amiens qui a lieu samedi 27 avril, à la veille d'un match crucial dans la lutte pour le maintien pour l'Amiens SC, le joueur de 28 ans a reçu plusieurs critiques de la part des supporters. Il leur a répondu sur Twitter.

Par France 3 Picardie

"Avant un match important le dimanche ?!... Le coach est okay avec ça ?", "Miss Picardie, laissez-le nous s'il vous plaît, on a un match important à disputer le lendemain". Entre inquiétude et mécontentement, les supporters de l'Amiens SC n'ont pas hésité à donner leur point de vue sur les réseaux sociaux au sujet de la participation du joueur Thomas Monconduit en tant que président du jury à l'élection Miss Amiens 2019.

Mercredi 17 avril, le comité en charge de l'organisation de concours annonce la présence de Thomas Monconduit en tant que président du jury de Miss Amiens, qui se tiendra dans la soirée du 27 avril (à partir de 20h30).

Le hic : l'Amiens SC, actuel 17e de Ligue 1, doit jouer un match capital contre Strasbourg pour son maintien le lendemain, dimanche 28 avril (15h00). Alors qu'il ne restera que cinq matches avant la fin de la saison et que le club amiénois aura au mieux 4 points d'avance sur l'un des relégables (Dijon), ce dernier ne peut pas se permettre de se priver d'un de ses joueurs. D'autant plus que Thomas Monconduit fait partie du onze titulaire.
 

"Du calme, les gars"

Face à la montée de la gronde, le milieu de terrain de 28 ans a répondu personnellement sur Twitter en tenant à éteindre toute polémique inutile. "Du calme, les gars. De un, rien n’est fait. S'il y a mise au vert, je ne pourrais pas y participer. De deux, si j’y participe, à 22h30 max, c'est fini", a d'abord mis au clair le joueur. Avant de conclure "et de trois, j’ai quand même une vie à coté du foot, cela ne m’empêchera pas de me battre le dimanche contre strasbourg".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dimanche en politique - 30 ans après l'affaire du voile à Creil, reste-t-il des traces ?

Les + Lus