• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

“Mon toit à moi” (6/8) : des migrants de Calais dans mon salon

A la rencontre de ces citoyens solidaires qui hébergent des migrants dans leur salon. / © Les Haut-Parleurs
A la rencontre de ces citoyens solidaires qui hébergent des migrants dans leur salon. / © Les Haut-Parleurs

Des habitants de la région pratiquent ce qu'ils appellent "de l'hébergement citoyen". Ils vont à Calais et invitent des migrants à passer un week-end "au calme", chez eux.

Par Lyna Ziani, Fémi Kpatindé / Les Haut-Parleurs

Quelle est la première chose que tu vas faire quand tu vas venir chez nous ? "Prendre une douche et me reposer", répond simplement Adebe, un exilé éthipien de 32 ans, sur le trajet. 

Sid Ahmed, 28 ans, qui l'accueille ce week-end chez lui, explique ce que cela implique pour lui d'héberger des migrants : "Tu aides des gens qui ont tout abandonné, tout sacrifié. C'est vraiment un acte humain. Si on a une part d'humanité en soi, c'est important."


Des migrants de Calais dans mon salon
Un reportage de Lyna Ziani, Fémi Kpatindé à Roubaix et Calais


Sophie et Bamba Djigo, ont  35 et 39 ans. Ils sont à l'origine du mouvement "Migr'action" et hébergent des jeunes, dont des mineurs, chez eux, à Roubaix ; essentiellement le week-end, parfois en semaine aussi, quand il fait très froid. Ils leur laissent les clés de la maison, et cela se passe toujours très bien.

Sophie : "Les moments des repas c'est toujours des moments très conviviaux, parce que nos hôtes viennent ici bien souvent pour se reposer. Evidemment ce qu'on a fait dans le week-end ne change rien à leur situation."

Pour Bamba, c'est pareil que lorsque il accueille de la famille en visite.




En Belgique, ils sont 25 000 à se relayer le week-end pour que 300 personnes ne dorment pas dans la rue.
 
Dans la "jungle" de Calais / © Les Haut-Parleurs
Dans la "jungle" de Calais / © Les Haut-Parleurs

 



Crédits

Ecriture et réalisation : Lyna - PunchLyn
Aide au montage : Fémi Kpatindé
Rédaction en chef : Hélène Seingier
Musique : DJ Jungle, Conscient                                                                                                                                                                                                   


France 3 Hauts-de-France, partenaire des Haut-Parleurs

Les "Haut-Parleurs", c'est quoi ?

C'est un projet collaboratif de production et de formation au journalisme de la "Haut-Parleurs Académie", qui parie sur la jeunesse et la mixité, mené par La Condition Publique à Roubaix avec l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille et le nouveau média "Les Haut-Parleurs", co-produit par Fablabchannel et TV5MONDE.
France 3 Hauts-de-France s'associe à la diffusion de ces reportages, pour leur donner toute la visibilité qu'ils méritent !

"Mon toit à moi"

Un logement, c'est bien plus qu'un toit sur la tête. Gardien de l'intimité, il héberge parfois des cohabitations improbables. Luxueux ou insalubre, ultra-connecté ou traditionnel, il est ancré dans un quartier et raconte une partie de notre identité.
Dans cette série de vidéos sur le thème du logement, avec la complicité de la réalisatrice Camille Gallard, des jeunes de Lille et Roubaix, étudiant(e)s en journalisme et engagé(e)s dans la cité, mettent en images notre rapport à l'habitat.

Les Haut-Parleurs en ligne :
Internet : http://www.leshautparleurs.com
Facebook :  https://www.facebook.com/leshautparleurs
Twitter :  https://twitter.com/HautParleurs_
Youtube : https://www.youtube.com/leshautparleurs

A lire aussi

Sur le même sujet

Le film "Merci patron !" de François Ruffin a dépassé les 300 000 entrées

Les + Lus