Mort d'une femme enceinte à l'hôpital de Fourmies : la famille relance le dossier

En septembre 2013, une jeune femme meurt à l'hôpital de Fourmies alors qu'elle venait pour accoucher. La famille dépose plainte pour avoir des réponses, mais l'information judiciaire ouverte par le procureur n'a jusqu'à présent abouti à rien. 

La jeune infirmière avait mené à son terme une grossesse difficile
La jeune infirmière avait mené à son terme une grossesse difficile © FRANCE3NPDC
30 mois et toujours pas d'explication. La famille de Céline Huart "n'en peut plus d'attendre", selon son avocat, Maître Emmanuel Riglaire. La jeune infirmière avait 27 ans quand elle s'est rendue à la maternité de Fourmies pour accoucher.  

"Elle ressentait une gêne au niveau de la poitrine , et des douleurs violentes dans le dos..., se souvient son père. Mais aucun médecin ne s'est déplacé pour se rendre compte exactement de l'état de notre fille". Céline meurt dans la nuit du 19 septembre 2013 d'une rupture de l'aorte, après 9 heures sans voir aucun praticien. 
durée de la vidéo: 01 min 39
Mort d'une femme enceinte à Fourmies : la famille relance le dossier

Une procédure au point mort 

Très vite, la famille dépose plainte. Un expert médical rend un rapport à charge contre l'hôpital. Un texte "clair, précis, limpide sur les responsabilités et problablement les culpabilités" de l'hôpital selon Me Riglaire. Ce document n'a jamais été exploité par la justice. 

Céline Huart aurait-elle pu être sauvée? Sa famille veut des réponses, ne serait-ce que pour la petite Louise, qui grandira sans sa maman.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice santé société