• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Mort dans l'incendie de l'H2O : “Se protéger après un drame pareil, c'est honteux” dit le frère de la victime

Le corps de Georget Jouretz, 31 ans, a été retrouvé dans le grenier de l'H2O, dix jours après l'incendie de la discothèque. / © f3
Le corps de Georget Jouretz, 31 ans, a été retrouvé dans le grenier de l'H2O, dix jours après l'incendie de la discothèque. / © f3

Le frère de Georget Jouretz, qui a péri dans l'incendie de la discothèque l'H20 à Pecq (Belgique) dans la nuit du 3 octobre, dénonce des mensonges de la part de la direction de l'établissement, qui nie que la victime y a travaillé "au noir" de nombreuses années.

Par @f3nord

Amaury Jouretz ne digère pas le comportement des patrons de l'H2O après la mort de son grand frère dans l'incendie de la discothèque belge dans la nuit du 3 octobre. Son corps a été retrouvé mercredi, 11 jours après le sinistre, dans une pièce privée située au grenier de l'établissement. 

Cette nuit là Amaury et son petit frère, accompagnés de leurs femmes, passaient la soirée à l'H2O avec Georget, leur aîné (31 ans). Ce dernier est resté faire la fête à Pecq après leur départ. "On avait des obligations avec nos enfants, on ne pouvait pas rester mais lui voulait continuer à faire la fête", raconte Amaury. "Il discutait avec la fille de la patronne", précise-t-il. Et pour cause Georget Jouretz connaissait bien la "famille" H2O, parce qu'il y a travaillé "6-7 ans, les vendredi et samedi de 22 heures à 9 heures", selon Amaury. "Junior", comme tout le monde l'appelle, avait travaillé à la sécurité sur le parking de la boite de nuit puis comme ramasseur de verres. Non déclaré.


"Jamais signé aucun contrat"

Amaury Jouretz, 25 ans, dit avoir lui aussi travaillé "au noir" à l'H2O, "pendant un an et demi". "Il n'a jamais signé aucun contrat, et moi non plus je n'ai jamais signé aucun contrat, explique le petit frère de Georget Jouretz. Ils (les patrons ndlr) nous faisaient juste signer des 'pré-contrats' en cas de contrôle. Il n'avaient qu'à rajouter la date du jour si il y avait un contrôle. Sinon le document était valable la semaine suivante, au cas où. J'étais payé huit euros de l'heure au black".

Si le frère de la victime assure bien que "Junior" ne travaillait pas le soir de l'incendie, il ne comprend pas en revanche pourquoi la direction de l'établissement nie tout lien de travail avec Georget Jouretz. Et le parquet de Tournai qui dirige l'enquête s'interroge.

Pourquoi a-t-on retrouvé le corps du Roubaisien dans une pièce privée située au grenier de l'H2O, alors que les 400 occupants de la discothèque ont été évacués lorsque l'incendie s'est déclaré. Travaillait-il ? Y donnait-il un "coup de main" ? A-t-il voulu intervenir ?

L'enquête en cours devra le déterminer.

Les obsèques de Georget Jouretz seront célébrées ce mercredi au crématorium de Wattrelos.

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus