• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Myriam Badaoui, condamnée dans l'affaire d'Outreau, retourne en prison

Myriam Badaoui en 2004 / © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Myriam Badaoui en 2004 / © PHILIPPE HUGUEN / AFP

Elle était en liberté depuis 2011 grâce à des remises de peine prévues par la loi. 

Par @F3nord

Sortie de prison en 2011, Myriam Badaoui, principale accusatrice dans l'affaire d'Outreau, a été de nouveau condamnée à huit mois d'emprisonnement pour "vol" et "falsification de chèques". Elle a aussi interdiction de détenir une arme pendant 5 ans.

Selon Ouest-France, la mère incestueuse condamnée à 15 ans de prison en 2004, a confié "perdre les pédales' depuis un an. « Je ne trouve pas ma place dans le monde extérieur. Mon nom est un obstacle. La prison a été ma maison. J’y ai fait mes premiers pas : des formations, un travail… », a-t-elle dit au tribunal de Rennes. Installée en Bretagne, Myriam Badaoui a indiqué avoir entamé les démarches pour changer de nom. Elle ne voit plus ses enfants et de l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Elle affirme n'avoir aucune relation sociale.
 

"Passé judiciaire"


"Elle a le sentiment sans arrêt d’être rattrapée par son passé judiciaire très lourd, et d’y être réduite", a également expliqué son avocate.

Au début des années 2000, Myriam Badaoui avait dénoncé six suspects, condamnés pour attouchements et viols d'enfants, avant de se rétracter.  Dans l'affaire d'Outreau qui a pris une tournure politique à cause des errances de la justice, une dizaine d'enfants ont  été reconnus victimes d'abus sexuels. 

Sur le même sujet

RC Lens-Paris FC : les buts

Les + Lus