• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Affaire Théo : 500 manifestants à Lille, une interpellation

Une précédente manifestation avait été organisée la semaine dernière, à Lille. / © MAXPPP
Une précédente manifestation avait été organisée la semaine dernière, à Lille. / © MAXPPP

Quelque 500 personnes ont défilé mercredi soir dans les rues de Lille pour dénoncer les violences policières après le viol présumé de Théo, une manifestation à l'issue de laquelle un autre défilé non autorisé a débouché sur une interpellation.

Par AFP

Partant de la place de la République peu après 18h, les manifestants ont défilé pendant près de deux heures, scandant des slogans tels que "Discrimination partout, justice nulle part" et "Humiliations, contrôles au faciès, y en a marre". La manifestation se déroulait sans incident lorsqu'un groupe d'une centaine de personnes est retourné dans des ruelles pour y mener un défilé non autorisé.

Poubelles renversées

Des poubelles ont été renversées et quelques bouteilles de verre lancées. Plusieurs dizaines de CRS et compagnies départementales d'intervention les ont suivis et ont interpellé une jeune fille à la faveur d'une charge. Les autres manifestants se sont dispersés. Aucun gaz lacrymogène n'a été tiré.
Les manifestations se sont multipliées, en région parisienne et partout en France, depuis la violente interpellation le 2 février à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) de Théo, 22 ans, qui a débouché sur la mise en examen de quatre policiers dont un pour viol. Une manifestation samedi à Bobigny a dégénéré en de multiples dégradations. Mercredi, des centaines de manifestants se sont rassemblés dans le nord de Paris, occasionnant quelques heurts (feux de poubelles, jets de bouteilles), et 120 à Rennes.

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus