Alcoolisme, drogue et autres comportements addictifs : ouverture d'une clinique à Hénin-Beaumont

Le Nord Pas-de-Calais est la région où il y a le plus de victimes de l'abus d'alcool en France. À l'hôpital d'Hénin-Beaumont, un centre d'addictologie a ouvert ses portes. D'une manière générale, ce centre accueille en hôpital de jour, les personnes aux comportements excessifs et problématiques, tels que les troubles du comportement alimentaire ou souffrant d'autres addictions.

À Hénin-Beaumont, dans cette structure flambant neuve et aux allures plus hôtelières qu'un hôpital classique, les patients vont réapprendre un nouveau quotidien.

À qui s'adresse ce centre ?

"À terme, le but est d'accueillir des patients qui souffrent de complications neurologiques ou cognitives, de consommations passées, détaille le Docteur Théo Joseph, Chef du service médicalisé de réadaptation de la clinique. Des personnes qui ont une histoire d'addictologique déjà longue et qui vont avoir besoin de soins particuliers, soit pour réintégrer un domicile, soit pour être orienté vers des structures spécialisées. Dans un premier temps, nous aurons beaucoup de patients qui seront sur des complications de consommations d'alcool, parce que ce sont les plus marquées. C'est aussi celles que les médecins remarquent le plus facilement en ville ou à l'hôpital et nous élargirons aux patients que nous appelons polyconsommateur. Ils ont pu avoir des consommations d'héroïne avec des problématiques vasculaires, nerveuses qui en ont aussi découlé."

Y a-t-il un manque de lits sur le territoire ?

Par la voix du Docteur Emmanuel Brunelle, Chef de pôle d'addictologie du CH d'Hénin-Beaumont, la réponse est sans ambages : "Il y a des besoins sur le secteur mais aussi dans la région des Hauts-de-France. Nous sommes peu dotés de lits en maintien d'abstinence, ou d'apprentissage de compétences visant à l'abstinence. Dans ce domaine le secteur et la région sont plutôt défaillants."

Combien de personnes pourront être accueillies ?

"La capacité d'accueil est d'une quinzaine de personnes, en simultané, qui restent en moyenne six à huit semaines, annonce Bruno Donius, Directeur général du CH d'Hénin-Beaumont. À l'année, c'est possiblement plus d'une centaine de personnes qui pourront être accueillies dans ce bâtiment."

durée de la vidéo : 00h01mn33s
La clinique d'addictologie à Hénin-Beaumont, permet la prévention et l'accompagnement des consommations problématiques des adultes et des adolescents. ©H. Tonneillier / J-M. Vasco / FTV

Le centre accueille des personnes souffrant de comportements excessifs et problématiques. À ce titre, il permet la prévention et l'accompagnement des adultes et adolescents souffrant de TCA (Troubles du Comportement Alimentaire) comme l'anorexie, la boulimie et l'hyperphagie boulimique, en hôpital de jour. Le médecin traitant est à même de diriger les patients vers cette structure. Il est aussi possible de prendre directement rendez-vous par téléphone au 03 21 08 15 90.