Après son transfert à 80 millions d'euros du LOSC, Nicolas Pépé peine à convaincre à Arsenal

Nicolas Pépé a du mal à trouver ses marques sur les terrains anglais. / © MAXPPP
Nicolas Pépé a du mal à trouver ses marques sur les terrains anglais. / © MAXPPP

Une passe décisive et un but sur pénalty... tel est le maigre bilan de Nicolas Pépé, depuis son arrivée en Premier League et son transfert record à Arsenal pour 80 millions d'euros. L'ex-buteur ivoirien du LOSC est déjà sous le feu des critiques.

Par YF

Arsenal se déplaçait à Old Trafford lundi soir, l'antre de Manchester United. Les deux équipes se sont séparées sur un match nul (1-1) et l'attaquant ivoirien des Gunners, Nicolas Pépé, a de nouveau été la cible de moqueries sur les réseaux sociaux et de critiques sévères dans les médias britanniques. 
 

"Il me déçoit depuis son arrivée au club", a sèchement taclé sur Sky Sports, Roy Keane, ex-milieu et capitaine emblématique de Manchester United. "Nous donnons des excuses aux joueurs parfois, ça prend du temps de s'acclimater dans un club, mais quand vous voyez ce jeune gamin (Bukayo Saka, jeune joueur d'Arsenal de 18 ans NDR) et Pépé comparé à lui, vous vous dîtes que pour l'argent qu'ils ont payé, il doit faire plus. (...) Son rythme de travail, son manque de qualité, sa finition, son langage corporel... il n'était pas prêt pour le combat ce soir." 
 

"Je ne suis pas assez performant"


Auteur d'un parcours impressionnant avec le LOSC la saison dernière (23 buts, 12 passes décisives toutes compétitions confondues), l'ailier ivoirien de 24 ans a été transféré à Arsenal cet été pour 80 millions d'euros, un achat record pour le club londonien. Mais depuis son arrivée en Angleterre, Pépé est loin d'afficher le même rendement.
 
Tentative de retourné de Nicolas Pépé contre Aston Villa. / © MAXPPP
Tentative de retourné de Nicolas Pépé contre Aston Villa. / © MAXPPP

En 7 matches disputés en Premier League, il n'a pour le moment délivré qu'une seule passe décisive (contre Tottenham) et marqué un seul but sur penalty (contre Aston Villa). Un penalty que son équipier gabonais Pierre-Aymerick Aubameyang lui avait laissé gentiment tirer pour essayer de le mettre en confiance, comme l'a expliqué leur entraîneur Unai Emery.

 


"Mes débuts? Ils ne sont pas faciles, il faut dire la vérité", a reconnu Nicolas Pépé sur RMC. "Je ne suis pas assez performant au niveau de mes stats ou de ma percussion habituelle, ce n’est pas la même qu’à Lille ou lors du match de Liverpool en début de saison. Il faut que la confiance revienne. Je ne suis pas très inquiet. Les gens peuvent être inquiets au niveau des statistiques mais moi, je ne le suis pas. Il faut que je continue à travailler parce que le niveau est différent, la langue aussi. C’est un nouveau championnat pour moi. Il faut que je m’adapte vite mais ça ne va pas tarder."
 

L'ex-Lillois a-t-il du mal à digérer son nouveau statut de joueur le plus cher de l'histoire d'Arsenal ? Pas vraiment si l'on en croit ses propos tenus lors d'une récente interview au Canal Football Club. "C'est plaisant et flatteur, mais après les chiffres, ce n'est pas moi qui ai mis cette somme", a-t-il commenté. "Je ne pense pas du tout à ça (...). Moi, personnellement, je l'ai vécu normalement, après c'est plus mon frère, mon cousin, mes amis... 80 millions pour eux, c'était ni'mporte quoi, j'étais à Angers, j'ai joué à Orléans... pour eux, voir 80 millions, c'était un truc de fou. J'étais aussi surpris, parce que je viens de loin, mais c'est aussi une fierté d'avoir ce prix-là, mais c'est quelque chose que je vais vite mettre de côté et me concentrer sur le football."
 
 

Des raisons d'y croire


Son entraîneur, l'Espagnol Unai Emery (ex-PSG), dit mettre tout en oeuvre, en tout cas, pour faire progresser l'Ivoirien, qui a démarré tardivement sa prépation cet été en raison de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN). "Il a besoin de s'adapter", a déclaré le coach le 22 septembre en conférence de presse. "Nous travaillons avec lui, après l'entraînement, nous regardons des vidéos individuelles avec lui. Il joue bien mais nous avons besoin dans notre organisation d'être fort avec chaque joueur pour nous améliorer". 

Si certains supporters d'Arsenal le comparent déjà à un "Gervinho 2.0" (en référence à l'ex-ailier ivoirien du LOSC transféré en 2011 à Arsenal où il n'a jamais vraiment convaincu), d'autres rappellent que le Néerlandais Dennis Bergkamp avait été très critiqué lui aussi à ses débuts avec Arsenal avant de devenir une légende du club.

"Avec Lille, (Nicolas Pépé) était fantastique", plaide l'ex-international français Robert Pires, ancien joueur d'Arsenal, dans une interview à l'agence Reuters. "C'est un super joueur. Maintenant il joue pour Arsenal en Premier League et il a besoin de s'adapter. C'est tellement difficile, très dur. Donc, je voudrais dire aux supporters d'être patients avec Pépé".
 
Pierre-Emerick Aubameyang et Nicolas Pépé affichent leur complicité sur le terrain. / © MAXPPP
Pierre-Emerick Aubameyang et Nicolas Pépé affichent leur complicité sur le terrain. / © MAXPPP


Si Nicolas Pépé pêche pour le moment dans la finition, son niveau en Premier League est quand même loin d'être ridicule. L'Ivorien fait ainsi partie des quatre meilleurs dribbleurs du championnat (35 dribbles réussis) derrière Wilfried Zaha (Crystal Palace, 48 dribbles) et Jordan King (Bournemouth, 40 dribbles) et à égalité avec un autre ex-Lillois, le Marocain Sofiane Boufal (Southampton).  Pépé a été notamment le premier joueur à réussir à dribbler le colosse néerlandais de Liverpool, Virgil Van Dijk, qui n'avait plus connu pareil affront depuis 50 matches.

 


On se souvient également que Nicolas Pépé avait eu besoin d'un temps d'adaptation à son arrivée au LOSC à l'été 2017, avant de devenir un serial buteur. Le coach d'alors, Marcelo Bielsa, le faisait jouer à la pointe de l'attaque où il était moins à l'aise. " Un but en 18 matches, il pleurait tous les jours...", avait rappelé son successeur Christophe Galtier, qui l'avait par la suite repositionné sur l'aile droite, son poste de prédilection. Le LOSC n'avait toutefois acheté Pépé "que" 10 millions d'euros à l'époque... son statut et les attentes n'étaient donc pas les mêmes qu'à Arsenal aujourd'hui.

 

Sur le même sujet

Les + Lus