CARTE. Pénurie de carburant : on est loin de la crise, suivez le stock en temps réel dans les Hauts-de-France

Le manque de carburant à la pompe a marqué l'automne 2022. A quelques jours de la première journée de mobilisation contre la réforme des retraites, on s'interroge sur la situation dans les stations-services françaises. Notre carte en temps réel permet de vérifier la situation dans les Hauts-de-France et sur tout le territoire.

Quelque 3,75% des stations-service françaises étaient à court soit d'essence, soit de gazole lundi matin, selon des données publiques analysées par l'AFP, ce qui n'a rien d'alarmant au sortir d'un weekend, affirme le secteur pétrolier.
Ces chiffres restent loin des plus de 40% observés en moyenne nationale au pic de la grève des raffineries chez TotalEnergies et Esso-ExxonMobil en octobre dernier, avec des pénuries qui ont été plus graves encore dans certaines régions. Mais ils sont supérieurs aux 0,5% observés par exemple le lundi 2 janvier.

Une station sur dix dans le Pas-de-Calais


"Nous n'avons aucune information de nos adhérents indiquant qu'il y aurait des problèmes, ni aucun signal d'alarme particulier", a répondu à l'AFP l'Ufip Energies et mobilités, qui représente le secteur pétrolier en France, visé parmi d'autres par des appels à des grèves jeudi contre la réforme des retraites.
Les statistiques proviennent des données disponibles sur le site prix-carburants.gouv.fr et englobent environ 10.000 points de vente. Cette moyenne nationale masque des disparités régionales: près d'une station sur cinq était affectée lundi dans les Yvelines (18%) et plus d'une sur dix (13%) dans le Pas-de-Calais. Dans ces deux départements, 5% des stations étaient à sec, c'est-à-dire n'avaient ni gazole, ni essence.

Selon les pétroliers, il est courant qu'un ou plusieurs produits manque après le weekend, en attendant le réapprovisionnement.

La carte des stocks en temps réel ci-dessous

Nous vous proposons cette carte interactive mise à jour toutes les demi-heures, qui a été réalisée à partir des informations diffusées par le gouvernement sur le site prix-carburants.gouv.fr. Les stations où ni gazole, ni essence n'est disponible s'affichent en rouge. Sinon, il est précisé quel type de carburant est disponible en station.

On n'est pas du tout dans la même situation qu'octobre où l'on cumulait un manque de stocks après que les gens se soient précipités en septembre pour bénéficier de la ristourne de l'Etat, avec de la panique et des achats de précaution

l'Ufip Energies et mobilités

AFP

Parallèlement, le gazole s'est stabilisé la semaine dernière en France au prix moyen de 1,8846 euro le litre, soit 1,48 centime de moins que la semaine précédente, selon des chiffres du ministère de la Transition énergétique arrêtés vendredi et publiés lundi.
L'essence sans plomb 95 coûtait 1,8572 euro le litre en moyenne, et le sans plomb 95-E10 1,8365 euro, chacune ayant augmenté de moins d'un centime en une semaine.

Avec AFP