Chantier archéologique, un système médiéval d'assèchement dévoilé à Dunkerque

À Dunkerque, sur le chantier de la future usine de batteries électriques, des fouilles archéologiques ont permis la découverte de tout un système d'irrigation, une sorte de poldérisation datant du Moyen-Âge. Retour sur un passé ingénieux.

Samuel Desoutter est archéologue. Depuis six mois il est à la tête d'un projet gigantesque, celui d'organiser des fouilles en vue de l'extension du bassin maritime de Dunkerque. Un travail colossal sur près de trente hectares pour retracer l'histoire. Il détaille : "On note ici, dans le sol, toutes les anomalies, toutes les perturbations qui ont eu lieu comme des creusements, des remblais de terre, des niveaux qui contiennent des objets anthropiques. Ça peut être du charbon, de la faune, des céramiques. En résumé, des traces de vie, des traces de l'homme."

Des recherches qui ont permis de faire un bon de plus de mille ans dans le passé, avec la découverte d'un système d'assèchement du sol datant de l'époque médiévale.

Face à l'histoire, l'architecte ne reste pas insensible : "C'est un énorme trou qui atteint presque cinq mètres de profondeur. L'homme a essayé de l'adapter afin d'en faire une mare pour son cheptel. On peut voir les aménagements et je trouve que c'est assez touchant car on constate le combat entre l'homme et la nature. Une interaction entre l'homme et le paysage."

Un chantier impressionnant à la hauteur du projet d'extension du grand port maritime de Dunkerque, qui a investi dix millions d'euros pour ces fouilles. Maurice Georges, directeur général du grand port maritime de Dunkerque, s'en explique : "C'est assez exceptionnel et rare que l'on puisse faire trente hectares de fouille et trouver des choses intéressantes, comme celles qui ont été trouvées. C'est mille ans d'histoire qui est connue. C'est important de tracer cette histoire par des repères archéologiques matériels. On sait qu'il peut y avoir des choses, c'est encore mieux quand des experts archéologues les trouvent."

durée de la vidéo : 00h01mn52s
Fouilles archéologiques sur le site des usines de batteries à Dunkerque. ©V. Porcher / F. Giltay / FTV1

Des fouilles qui devraient s'achever début novembre 2023 avant d'entamer la phase d'analyse en laboratoire.