Coupe Davis au stade Pierre-Mauroy : la paire Benneteau-Mahut envoie la France en finale !

Le duo de tennismen français Benneteau-Mahut a assuré le troisième point de l'équipe de France en demi-finale de Coupe Davis face à l'Espagne au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve d'Ascq. Un troisième point décisif qui envoie les Bleus en finale de la compétition, au terme d'un sans-faute. 

© Denis Charlet / AFP
Julien Benneteau et Nicolas Mahut ont parfaitement fini le travail, ce samedi après-midi au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve d'Ascq, en remportant le troisième point décisif de la demi-finale de Coupe Davis face à l'Espagne

Les Français ont battu la paire Feliciano Lopez / Marcel Granollers en trois sets (6/0 - 6/4 - 7/6). Benneteau et Mahut, dominateurs durant les deux premières manches, ont décroché la victoire au tie break au troisième set, sur une troisième balle de match, après 2h34 de jeu.
 
"C'est un rêve qui se réalise", a déclaré Julien Benneteau, qui a dû sortir de sa retraite pour disputer cette demi-finale. "Ca fait 25 ans qu'on se connaît, on a rêvé de ce moment là. C'est beaucoup d'émotion", a renchérit son partenaire Nicolas Mahut.
 
Coupe Davis : grosse ambiance à Pierre-Mauroy pour la qualification de la France en finale !


L'équipe de France affrontera en finale en novembre prochain la Croatie ou les Etats-Unis, qui s'affrontent dans l'autre demie (la Croatie mène 2-0).

Si la Croatie se qualifie, c'est en France que se disputera le trophée, et peut-être une nouvelle fois au stade Pierre-Mauroy
Réactions
Yannick Noah (capitaine de l'équipe de France) :

"Je suis tellement béni d'être le capitaine de cette équipe. Je pense que c'est le meilleur tennis qu'on ait joué ensemble. Cette aventure nous tient à coeur. On sait que cette année est une année particulière. On ne va pas en rajouter. Si ce n'est qu'on est tellement heureux d'être en finale cette année.

Défendre notre titre en finale quelle que soit l'équipe. On est un groupe. Jo (Tsonga) est venu. Je n'ai pas souvenir de joueurs venus soutenir les potes. Pierre-Hugues (Herbert) est venu
(les deux joueurs étaient blessés et n'ont pu être retenus, ndlr). Voilà, on est un groupe. On vit des moments fantastiques. Des moments qu'on gardera pour toujours. Ce qui les gens disent souvent, notamment les étrangers c'est: +Vous avez un attachement avec la Coupe Davis, il y a un truc+. Alors c'est la Coupe Davis mais c'est aussi notre groupe. Notre groupe ça fait 3 ans qu'on l'a construit avec des moments supers. Et après sur le court ça se matérialise par une qualité de jeu incroyable. Aujourd'hui comme hier c'était des super matches. C'est la préparation et tout mais c'est aussi qu'il se passe quelque chose".

Julien Benneteau (joueur de double) :

"Je serai là pour la finale c'est sûr. Sur le banc. Maintenant est-ce que je serai sur le court, c'est une autre histoire. Au début de la semaine c'était bizarre de se retrouver de nouveau à Lille à l'hôtel (il avait été écarté au dernier moment lors de la finale la saison dernière, ndlr), quand on est arrivé dans la salle pour s'entraîner il y avait forcément des choses qui remontaient.

Après, il n'y a jamais jamais eu de sentiment de revanche ou de quoi que ce soit. On était juste là à se préparer pour jouer. Aujourd'hui ça s'est passé magnifiquement bien donc c'était un sentiment incroyable
."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coupe davis sport tennis stade pierre mauroy