Coupe du Monde : Pavard explose les stats, Varane joue les vieux sages

Journal de bord des Ch'tis en Russie : jour 12 ! / © AFP
Journal de bord des Ch'tis en Russie : jour 12 ! / © AFP

Journal de bord des Nordistes Benjamin Pavard et Raphaël Varane, jour 12 ! Aujourd'hui, on a découvert le joli palmarès de Benjamin Pavard qui surmonte le brouhaha ambiant, et la sagesse de Raphaël Varane qui s'exprime encore. 

Par Jeanne Blanquart

Ils aiment ces moments-là. D'abord monter dans l'avion, tous ensemble. Puis un jeu de cartes dans les mains. Être accueilli en héros à l'hôtel, toujours

Equipe de France : Le voyage des Bleus après la victoire contre le Pérou (1-0) I FFF 2°18

On prend les mêmes et on recommence. Après leur victoire laborieuse face au Pérou, jeudi après-midi, Benjamin Pavard, Raphaël Varane et les autres sont rentrés au camp de base situé à Istra. De leur retour, on ne saura guère plus que ce qu'a déjà montré la Fédération à plusieurs reprises.

A un détail, peut-être; nous craignons pour les oreilles de Benjamin, alors que les acouphènes peuvent définitivement gacher la vie d'un joueur prometteur. Oui, notre Ch'ti préféré évolue dans un vacarme sans fin. Le match déjà : environ 100 dB (et on ne compte pas les pointes de vuvuzela à 132 dB). Peut-être l'une des raisons pour lesquelles il a été difficile de se maintenir dans la deuxième période. 

Ensuite, le bruit des camarades. Il est sympa Mbappé mais parfois un peu bruyant (environ 80 dB) et Benjamin n'arrive pas à se reposer dans l'avion (2'16 dans la vidéo ci-dessus). Quand ce ne sont pas les autres joueurs, qui écoutent en boucle Vegedream ("Je vais tout casser / Je vais tout casser / Je vais tout casser") (70 dB)... 

Vegedream - Tout casser (Feat. H Magnum) Audio

Enfin, arrivé à l'hôtel à 2h15, usé, lessivé, Benjamin a encore du sourire et remercier le personnel de l'hôtel qui les a accueillis à grand coup de Marseillaise, applaudissements et semblants de youyous (85 dB). Bonne nuit. 

Finkelkraut - Mais taisez-vous

Pourtant, pas de panique pour le moment, Benjamin va bien. Il a même un joli palmarès à son actif : "Depuis son 1er match en U19, puis en Espoirs et en A, il compte 27 sélections sous le maillot bleu. Et... il n’a jamais perdu !", remarque Yann Perrin, responsable du service de presse de la FFF. Un joli trèfle à quatre feuilles. 



Varane, ou la sagesse


De son côté, Raphaël Varane a encore montré qu'il avait tous les attributs du grand sage. Celui qu'on consulte en cas de doute. Pas une pythie mais un philosophe, élevé sur un rocher depuis lequel il observe le monde... et les matchs. 



"A chaque fois, avant le match, c'est important de parler. Ce sont des petits mots, des petits repères", a expliqué Raphou à nos confrères de TF1. "Sur le terrain, on essaye de guider les partenaires, parce qu'il y a beaucoup de tension, d'attentes, de pression par rapport à une Coupe du monde. C'est important de montrer de la tranquilité et de la sérénité à l'approche de ces évènements.

Le Studio Bleu : Raphael Varane, le taulier de la défense

A 25 ans, les rides sont encore loin, mais les chakras sont bien ouverts. "C'est vrai que les joueurs qui ont un peu de vécu, d'expérience, peuvent soit tranquiliser quand c'est un peu chaud, ou apporter un petit plus quand il y en a besoin et qu'on manque de dynamisme, par exemple sur le plan offensif", a poursuivi Raphaël Varane. 

Alors là, on est vraiment pas loin de la Pythie, car Raphaël expliquait ça quelques instants avant le match contre le Pérou, soit quelques instants avant qu'il ait failli ouvrir le score, d'une tête quasi-cadrée... 

En tout cas, Raphaël Varane exprime depuis hier soir sa joie, et on la comprend. Certes, le match aurait pu être plus enlevé en seconde période. Mais après tout les Bleus sont qualifiés pour les huitièmes, et c'est déjà ça de pris.



Une victoire analysée tout en subtilité par Didier Deschamps. "Il fallait un match d'hommes aujourd'hui. Et on a eu des hommes, donc tout va bien." Tout va bien. Tout va bien. Raphaël et Benjamin sont des hommes. A vrai dire on s'en doutait un peu. 


Relire

Jour 1 

Jour 2

Jour 3 

Jour 4 

Jour 5 

Jour 6 

Jour 7 

Jour 8 

Jour 9 

Jour 10 

Jour 11





Sur le même sujet

Les + Lus