Coupe du monde en Russie : Pavard prend la pose, Varane soutenu par Zidane

Les deux Nordistes attendent impatiemment le match de samedi... / © MAXPPP et capture d'écran
Les deux Nordistes attendent impatiemment le match de samedi... / © MAXPPP et capture d'écran

Journal de bord des Nordistes Benjamin Pavard et Raphaël Varane, jour 2 ! En Russie, entre entraînements et shootings photo, le programme n'est pas de tout repos. Heureusement, ils peuvent compter sur des soutiens importants... 

Par Jeanne Blanquart

Ça négocie sec, devant le panneau rouge. On ne plaisante pas avec les photos, en Russie. L'histoire ne dit pas si le photographe utilisait un Zénit, pour ce premier shooting des Bleus organisé dans leur camp de base, à Istra.

En tout cas, Benjamin Pavard semble prendre l'exercice au sérieux, et écoute religieusement le professionnel de l'image lui donner quelques conseils... 

Equipe de France : Dans les coulisses du shooting à Istra I FFF 2018


Lui a-t-il conseillé de croiser les bras, ou de lever le menton, pour montrer sa détermination ? Ou lui a-t-il suggéré d'esquisser un léger sourire, pour remercier ses soutiens ? Car depuis le match face aux Etats-Unis, l'éloge populaire au Ch'ti miraculeux ne faiblit pas. Même que dans un sondage réalisé par Bein sports, ce n'est pas la moitié, ce n'est les trois quarts, mais 78% des sondés qui veulent voir Benjie débuter face à l'Australie.


Alors, y sera ? Y sera pas ? L'unique moyen de le savoir serait de plonger dans la tête de Didier Deschamps. Toute l'équipe y est, a expliqué le sélectionneur hier, en conférence de presse...

Bien arrivé en Russie Hâte de commencer cette compétition #Fiersdetrebleu

15.4 k mentions J'aime, 118 commentaires - Benjamin Pavard (@benpavard21) sur Instagram : "Bien arrivé en Russie Hâte de commencer cette compétition #Fiersdetrebleu "


En attendant de savoir si le Nordiste pourra fouler la pelouse russe dès samedi, Benjamin s'est confié sur son parcours et sur sa sélection parmi les 23. "J'étais sur Lille, j'avais réservé un petit restaurant que je connaissais. Il y avait la télé, j'étais avec mes proches. J'ai eu un peu peur quand il a dit Benjamin, c'était Benjamin Mendy et après c'était Benjamin Pavard", se souvient le Nordiste. "Après je n'ai plus regardé la liste. Pour moi c'était un truc de ouf."

Equipe de France : Rencontre avec... Benjamin Pavard I FFF 2018


"L'année dernière, en juillet on s'était rassemblés avec mes parents et mon agent et j'avais dit que j'allais bosser, que j'allais faire une grande saison, et que j'allais tout faire pour être dans les 30 pour la Coupe du monde. Là c'est encore mieux, je suis dans les 23 !


Le maître soutient son poulain


Côté Varane, un soutien de taille s'est envolé de Saint-Denis pour aterrir doucement au creux de l'oreille de Raphaël. Lui, le maître, c'est Zizou. En promenade en région parisienne pour inaugurer un nouveau stade, l'idole nationale a été interrogée sur l'idole régionale. 

Zidane : "Varane est déjà un taulier"


Et de sa main Zidane a balayé les critiques adressées à son poulain. "C'est toujours pareil. Quand il y a une prestation mitigée, ça y est, il est mauvais. Non", a-t-il répondu en bloc. "C'est déjà un taulier, et pas qu'au Real. Même si face à ses prestations en équipe de France on a envie de dire que ce n'est pas comme au Real, non, il ne faut pas comparer. Là, il y a une occasion, la Coupe du monde, et il va montrer tout son talent."

Bim ! Avec ça Raphaël, peut bien traverser la période orageuse qui s'annonce à Istra, vers 18h. Les éclairs, qu'importent. Samedi, le ciel lui sourira ? 

Retrouvez le 1er jour des Bleus : 




Sur le même sujet

Les + Lus