• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Coupe de la Ligue : Strasbourg s'impose, record d'affluence au stade Pierre-Mauroy

Les Strasbourgeois ont remporté leur troisième Coupe de la Ligue, en trois finales disputées / © MAXPPP
Les Strasbourgeois ont remporté leur troisième Coupe de la Ligue, en trois finales disputées / © MAXPPP

Le Racing Club de Strasbourg a remporté sa troisième Coupe de la Ligue en battant l'En Avant Guingamp aux tirs au but (0-0, 4 t.a.b à 1). Le match a permis au stade Pierre-Mauroy de battre son record d'affluence pour un match entre clubs.
 

Par Sami S. avec AFP

Le Racing Club de Strasbourg a remporté la Coupe de la Ligue en dominant l'En Avant Guingamp au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d'Ascq (0-0, 4 t.a.b à 1). Avec près de 50 000 supporters dans les tribunes, le match a battu le record d'affluence de l'enceinte du LOSC pour un match entre clubs.

Les Strasbourgeois ont dû attendre la séance de tirs au but pour venir à bout des Bretons. Huit ans après sa liquidation judiciaire, le club alsacien remporte sa troisième Coupe de la Ligue, après 1997 et 2005, en trois finales disputées.
 

Record d'affluence à Pierre-Mauroy



Plus de 20 000 supporters strasbourgeois et près de 12 000 fans de Guingamp s'étaient déplacés. Avec 49 161 spectateurs en tribune, le stade Pierre-Mauroy a battu d'une courte tête son record d'affluence pour un match entre clubs. La précédente marque avait été établie lors du match LOSC-Paris-Saint-Germain en février 2018 avec 49 082 spectateurs.
 


Toute la journée, les supporters ont défilé dans les rues de Lille avant de s'installer dans le stade.

 

 

Un match fermé conclu aux tirs au but


Tombeur du Paris-Saint-Germain, quintuple tenant du titre en quarts de finale (2-1), Guingamp espérait remporter sa première Coupe de la Ligue. Strasbourg, tombeur du LOSC dès les seizièmes de finale de la compétition, disputait sa troisième finale.

Le score est resté nul et vierge après 90 minutes d’un match fermé, dominé par les Bretons. Mais les Guingampais sont tombés sur le héros de la soirée : le gardien strasbourgeois, Bingourou Camara auteur de plusieurs parades durant le match et décisif pendant les tirs au but.

 
Les tirs au but marquants de la finale de la Coupe de la Ligue BKT (0-0 a. p. 4 tab à 1)


« On revient de loin. Aujourd’hui ce n’est pas le meilleur match qu’on ait fait forcément, il y avait de la tension, le terrain était difficile, le ballon aussi… C’était difficile de jouer », soulignait Thierry Laurey, le coach strasbourgeois.

Les 30 minutes de prolongation n’ont pas permis de décider un vainqueur et pour la première fois depuis 2004, la Coupe de la Ligue s’est jouée aux tirs au but. Un exercice familier pour les Guingampais. Les Bretons avaient remporté les trois séances qu’ils avaient disputées dans cette Coupe de la Ligue.

Mais cette fois, ce sont les Alsaciens qui ont eu le dernier mot. L’attaquant breton Alexandre Mendy a expédié son penalty largement au-dessus du but. Puis Ronny Rodelin, l’autre attaquant de l’EAG a vu sa frappe détournée par le gardien Bingourou Camara, élu homme du match.
 

Une Panenka pour Dimitri Liénard 


En face, les quatre tireurs strasbourgeois n’ont pas manqué la cible. Le milieu de terrain Dimitri Liénard a même réussi une Panenka, comme son idole Zinédine Zidane en finale de la Coupe du monde 2006. Après un dernier penalty réussi de Lionel Carole, les Alsaciens pouvaient célébrer autour de leur gardien, élu homme du match.
 
« Mon idole c’est Zidane, lui a fait une Panenka en finale de la Coupe du monde (2006). J’ai toujours dit à ma famille que je voulais le faire moi aussi. C’était incroyable, 75% du stade était rempli de Strasbourgeois », se réjouissait Dimitri Liénard. Au club depuis 2013, le milieu a participé à la remontée de Strasbourg jusqu’en Ligue 1 en 2017.
​​​​​​

 


 

Sur le même sujet

Fatou : "C'est vrai que ça a une mauvaise image, Amiens Nord..."

Les + Lus