Covid-19 : le port du masque généralisé à l’ensemble du département du Nord

Face à l'augmentation de la circulation du virus dans le département, le préfet du Nord annonce la généralisation du port du masque partout sur le territoire. Avant de nouvelles restrictions annoncées par le Premier ministre Jean Castex ?

Le port du masque est désormais obligatoire dans toutes les agglomérations du département du Nord, mais également sur les lieux de promenade comme les plages.
Le port du masque est désormais obligatoire dans toutes les agglomérations du département du Nord, mais également sur les lieux de promenade comme les plages. © Frédérik Giltay / France 3 Hauts-de-France

Le port du masque devient obligatoire partout dans le Nord à compter du vendredi 5 mars. Une annonce faite par le le préfet du département, avant de nouvelles mesures restrictives ?

Le Premier ministre Jean Castex tient une conférence de presse à 18 heures pour détailler les nouvelles mesures pour freiner l’épidémie mises en place dans les 20 départements jugés à risque. À noter que les cinq départements des Hauts-de-France en font partie.

Alors que la décision de reconfiner le Pas-de-Calais pour les trois prochains week-ends au moins semble être actée, le département voisin du Nord va-t-il connaitre les mêmes restrictions ? 

Port du masque partout

La situation sanitaire continue de se dégrader dans le département du Nord. Tandis que l’agglomération de Dunkerque enregistre désormais un taux d’incidence record qui dépasse les 1000 cas positifs pour 100 000 habitants, le virus circule deux fois plus qu’il y a un mois partout sur le territoire. 

Même s’il était déjà obligatoire dans de nombreux espaces publics, le préfet du Nord vient d’annoncer l’extension de l’obligation du port du masque dès l’âge de 11 ans, à partir de vendredi 5 mars : 

Sont exemptés de cette obligation les cyclistes et les personnes qui se livrent à une activité sportive intense.

Une circulation du virus inégale dans le département

Des disparités existent entre les intercommunalités. Alors que la communauté de communes des Hauts de Flandre - voisine du Dunkerquois et également concernée par le confinement le week-end depuis la semaine dernière - enregistre un taux de 900 pour 100 000 habitants, le taux d'incidence de l’agglomération de Valenciennes ne dépasse pas les 200. 

La métropole lilloise, longtemps épargnée depuis le début de l’année, voit également son taux d’incidence grimper en flèche. Il dépasse désormais le seuil d’alerte maximal de 250 cas pour 100 000 habitants fixé par le gouvernement.

Vers des mesures complémentaires ?

Contrairement aux hôpitaux du département du Pas-de-Calais, les établissements hospitaliers du Nord ne sont pas encore saturés, excepté le CH de Dunkerque qui a du transférer des patients en réanimation vers des hôpitaux en Normandie.

Contrairement à la majorité des élus locaux du Pas-de-Calais, l’association des maires du Nord espère éviter à tout prix un reconfinement le week-end, en renforçant notamment la vaccination.