Début de saison timide pour les établissements touristiques du Nord-Pas-de-Calais

Ce vendredi 19 avril soir marque le début des vacances scolaires pour les écoliers de la zone B. Dans la région, les campings et hôtels se préparent à accueillir les vacanciers. Moins que d'habitude, à cause de la météo.

Pour le camping du Perroquet de Bray-Dunes, dans le Nord, la situation est exceptionnelle. Sur la trentaine d'emplacements réservés aux vacanciers de passage, seuls 20% ont été loués pour les deux semaines à venir, malgré les vacances scolaires.

Des réservations en moins dans les campings 

"D'habitude c'est au moins 50%. C'est du jamais-vu cette année. Cela fait 25 ans que je travaille ici et je n'ai jamais connu cela", constate Elisabeth Vanvincq, responsable du camping. En cause : sûrement la météo peu clémente. "Je comprends les clients, ils ne vont pas venir s'ils ne peuvent pas mettre le nez dehors", ajoute la gérante.

Cela fait 25 ans que je travaille ici et je n'ai jamais connu cela.

Elisabeth Vanvincq, responsable du camping Le Perroquet

Même constat dans le Pas-de-Calais. D'après Thierry Limantour, président de la Fédération de l'hôtellerie de plein air dans le département, "les campings ont 20 à 25% de réservations en moins que d'habitude". Pour lui, cette année est particulière. "Cela faisait plusieurs années qu'on avait la chance d'avoir un mois d'avril ensoleillé. Là, ça fait six mois qu'on a de la grisaille, du vent et de la pluie, ajoute-t-il. La météo est décisive pour les clients. Mais le contexte économique joue aussi". Des taux de réservation à la baisse, mais qui pourraient donc augmenter au dernier moment, avec le retour du beau temps. 

Des établissements épargnés 

Certains établissements touristiques souffrent moins que d'autres de la météo. À l'hôtel Radisson Blu de Malo-les-Bains, plus de 900 réservations ont été faites pour les deux semaines de vacances. "On ne s'attendait pas à avoir autant de réservations", s'étonne Thomas Nackaertf, assistant en chef à la réception de l'établissement. "La semaine on reçoit majoritairement des entreprises pour des séminaires, et les week-ends on a quelques familles, mais ce sont surtout des couples". 

Certains campings, plus chanceux que d'autres, peuvent compter sur leurs clients habituels, peu importe le temps. Au camping du bois des forts, à Téteghem-Coudekerque-Village, 119 des 140 emplacements sont réservés aux clients qui ont un emplacement à l'année. "Les 21 emplacements locatifs restants sont loués, tout est complet au mois de mai", se réjouit Cédric Curnelle, gérant de l'établissement.

Les températures devraient s'adoucir à la fin du mois, d'après les prévisions de Météo France.