Déconfinement : après ce jeudi de l’Ascension agité, faut-il déjà fermer certaines plages comme Bray-Dunes ?

La digue de Bray-Dunes, jeudi 21 mai 2020. / © Flavien Bellouti / France 3 Hauts-de-France
La digue de Bray-Dunes, jeudi 21 mai 2020. / © Flavien Bellouti / France 3 Hauts-de-France

Les plages du littoral du Nord ont été prises d’assaut pour le jeudi de l’Ascension. À Bray-Dunes, les images de la plage et de la digue bondées vous font réagir. Ces plages pourraient-elles de nouveau fermer ?

Par @F3Nord

À Bray-Dunes, le soleil était au rendez-vous pour le jeudi de l’Ascension et a attiré les foules venues profiter des plages rouvertes depuis le 16 mai. Mais les règles et les gestes barrières n’ont semble-t-il pas été respecté partout, la plage devant rester dynamique. Pique-nique, bronzage et cache-cache dans les dunes…

Résultat à Bray-Dunes, les gendarmes ont été débordés, plus de 30 verbalisations ont été dressées et une question reste en suspens aujourd’hui : la plage peut-elle rester ouverte dans ces conditions ?
 

Sanctionner pour ne pas fermer


La mairie de Bray-Dunes reconnait un afflux ingérable de touristes. "Comme à chaque fois que la météo est favorable, il y a eu énormément de monde, explique la maire adjointe de Bray-Dunes Christine Gilloots, également candidate aux élections municipales. Nous avons constaté une difficulté de la population à respecter les mesures préventives et les gestes barrières" sur la journée de jeudi.
 

Cependant, hors de question d’imaginer une nouvelle fermeture de la plage. En effet, les maires des différentes communes du littoral du Nord se sont mis d'accord via la communauté urbaine pour demander collectivement une réouverture des plages au préfet. En fermer une pourrait entrainer la fermeture de toutes les autres. Sollicitée, la communauté urbaine n'a pas souhaité communiquer sur les débordements observés ce jeudi.  "Nous ferons tout pour préserver cette ouverture. Malheureusement, étant donné que la prévention ne fonctionne pas, (il faut) avoir recours aux sanctions pour ceux qui viendraient à contrevenir", explique la maire adjointe.
 

La mairie de Bray-Dunes souhaite également mettre en place des ambassadeurs pour rappeler les règles et faire plus de pédagogie, notamment auprès des touristes venus de la métropole lilloise.
 
 

Disparités sur le littoral


Au-delà de la plage de Bray-Dunes, les autres plages du littoral nordiste ont attiré les foules ce jeudi de l’Ascension. Mais les situations ont été très disparates d’une commune à l’autre. La municipalité de Dunkerque nous affirme que le système a plutôt bien fonctionné sur les 3,5 kilomètres de plages de la ville. Une réussite qui peut être attribuée aux moyens dont dispose la commune. En effet, Dunkerque compte bien plus de policiers municipaux que Bray-Dunes, et la police nationale est venue prêter main forte pour rappeler les règles à respecter.

D’ailleurs, les dix gendarmes présents jeudi matin à Bray-Dunes a été rejoints par des policiers municipaux dunkerquois, venus épauler les forces de l’ordres débordées. Une coopération entre les communes du littoral nordiste qui devrait se poursuivre dans les prochains jours.
 
La plage de Bray-Dunes, jeudi 21 mai 2020. / © Flavien Bellouti / France 3 Hauts-de-France
La plage de Bray-Dunes, jeudi 21 mai 2020. / © Flavien Bellouti / France 3 Hauts-de-France

Du côté de la Préfecture du Nord qui a autorisé la réouverture des plages du littoral sous certaines conditions, aucun commentaire n’est fait sur la journée d’hier. Les services de l’État nous ont confiés observer de près la situation. Le préfet, Michel Lalande, a précisé que les mesures de réouverture des plages sont "dérogatoires et précaires. Si des débordements sont constatés, le préfet sera amené à revenir sur cette dérogation."
 

En Bretagne, fermeture immédiate de certaines plages


En Bretagne, plusieurs plages ont été fermées quelques jours seulement après avoir pu rouvrir. En effet, suite à des incivilités, des distanciations sanitaires non-respectées ou encore des dégradations d'aménagements, plusieurs maires du littoral morbihannais ont demandé des fermetures de plages. Le Préfet du Morbihan y a répondu favorablement par un arrêté.
 
 
Des mesures qui pourraient être envisageables sur le littoral du Nord si des scènes similaires à celles du jeudi de l'Ascension venaient à se reproduire dans les jours qui viennent.
 
 

Les règles à respecter


Si vous souhaitez vous rendre sur les plages du Nord dans les prochains jours, il faut toujours garder en tête qu’il faut rester dynamique, tenir les distances nécessaires et appliquer les gestes barrières.

Ainsi, les promenades sont autorisées, tout comme les sports individuels comme le paddle, le kitesurf ou le longe-côte. Il est possible de faire son jogging avant 11 heures ou après 19 heures. La baignade est autorisée, tout comme la pêche à pied.
 

Il est strictement interdit de s’installer sur la plage ou d’étendre sa serviette pour bronzer. Interdit également de pique-niquer sur le sable ou encore de se rassembler à plus de 10.

Ces règles valent également dans les dunes et sur la digue, où un double sens de circulation mis en place doit impérativement être respecté.
 

Sur le même sujet

Les + Lus