Dino Scala, le "violeur de la Sambre" condamné à 20 ans de prison, se désiste de son appel

Ce jeudi 5 octobre 2023, Dino Scala, surnommé le "violeur de la Sambre", a décidé de se désister de son appel. Il avait été condamné en juillet 2022 à 20 ans de réclusion criminelle pour une série de 54 viols, tentatives de viol et agressions sexuelles.

Plus d’un an après sa condamnation à 20 ans de réclusion criminelle, le “violeur de la Sambre” a finalement décidé de renoncer à son procès en appel, prévu du 28 mars au 18 avril 2024 à Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais. Une décision transmise ce jeudi 5 octobre par son avocate à la cour d’appel de Douai. 

“Pour les victimes, c’est un ouf de soulagement de ne pas avoir à revivre un deuxième procès chronophage, coûteux et loin de chez elles. Elles peuvent maintenant avancer et rebondir”, réagit Emmanuel Riglaire, avocat de trois parties civiles, qui précise avoir appris la nouvelle auprès des médias. 

Une décision à officialiser

Il souligne toutefois que la décision ne sera officielle qu’une fois que Dino Scala aura réalisé les démarches nécessaires en prison, à savoir se rendre au greffe de la maison d’arrêt pour signer son désistement. “C’est lui qui doit le manifester et à ce jour, rien n’a été fait”, indique-t-il. 

Dino Scala, aujourd’hui âgé de 62 ans, avait été condamné en juillet 2022 à 20 ans de prison pour une série de 54 viols, tentatives de viols et agressions ou tentatives d’agressions sexuelles. Des faits commis entre 1988 et 2018 près de son domicile, autour de la rivière Sambre, en France mais aussi en Belgique. 

Poursuivi pour 56 faits

Poursuivi pour un total de 56 faits, il en avait reconnu 40 et en avait contesté 16. Il avait également été acquitté pour deux faits. Selon Emmanuel Riglaire, la cour d’appel de Douai pourrait partiellement maintenir son propre appel, initialement établi pour répondre à celui de l’accusé, pour réexaminer ces deux acquittements. 

Mais dans le cas où le parquet se désisterait à son tour, comme indiqué à l’AFP, “la peine de 20 ans de réclusion commencerait à courir immédiatement” pour ce détenu actuellement en détention provisoire, a confirmé l’avocat des parties civiles. 

Selon ce dernier, le désistement de Dino Scala peut s’expliquer par l’ouverture en mars d’une nouvelle instruction par le parquet de Valenciennes, concernant d’autres faits et pour lesquels il n’a pas encore été mis en examen. Son avocat a confirmé à l’AFP qu’il souhaite "désormais se concentrer sur sa défense dans le cadre de cette nouvelle procédure.”

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité