Le procès en appel du "violeur de la Sambre", Dino Scala, reporté en 2024

En juillet, Dino Scala avait été condamné à 20 ans de réclusion criminelle, reconnu coupable d'au moins 56 viols et agressions sexuelles. Il avait fait appel de sa condamnation quelques jours plus tard. La date de ce second procès vient d'être repoussée.

Il est accusé de pas moins de 56 viols et agressions sexuelles, dont plusieurs sur mineures, commis entre 1988 et 2018 près de son domicile, autour de la Sambre. En juillet 2022, Dino Scala avait été condamné par la cour d'assises du Nord à peine de 20 ans de prison avec sûreté des deux tiers. 

Pour les victimes, celles qui sont encore debout pour en parler, c'est le fantôme qui a hanté leurs cauchemars. Pour les avocats, c'est un cas d'école de l'expression forgée par Hannah Arendt au procès de Nuremberg : la banalité du mal. Bien intégré, marié, père de famille, entraîneur d'un club de football... Dino Scala a longtemps réussi à passer inaperçu tout en perpétrant les crimes les plus graves. 

Un nouveau procès pas avant 2024 ? 

Lors de l'audience, il avait platement présenté ses excuses aux victimes. Mais quelques jours plus tard, il décidait de les emmener vers un nouveau calvaire, en faisant appel de sa condamnation. Une attente qui, selon nos dernières informations, va encore se prolonger. 

D'après des informations de la Voix du Nord, confirmées auprès de France 3 par Me Emmanuel Riglaire, avocat de plusieurs parties civiles, le procès en appel a été repoussé. La date annoncée du 14 juin doit être repoussée pour cause d'indisponibilité de l'une des avocates. Avec une Justice déjà débordée, trouver un nouveau créneau relève du défi. "Les rumeurs annoncent le printemps 2024", regrette Me Riglaire. Une nouvelle épreuve pour les victimes, qui attendent d'être mises de nouveau face à leur agresseur. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité