"Violeur de la Sambre" : nouvelle enquête sur des faits non retenus de viols et agressions sexuelles

Une information judiciaire a été ouverte sur une série de viols, tentatives de viols et agressions sexuelles qui pourraient être imputables à Dino Scala, déjà condamné pour 54 faits similaires, a-t-on apprisauprès du parquet de Valenciennes, confirmant une information du JDD.

Le parquet affirme avoir été saisi par le procureur général près la cour d'appel de Douai, le 7 mars, à la suite du procès de Dino Scala, surnommé le "violeur de la Sambre", "d'une série de faits de viol et tentative de viol et agression sexuelle commis entre 1988 et 2009".

Aussi, le parquet a saisi le juge d'instruction aux fins d'ouverture d'une information judiciaire le 15 mars.

Ces faits concernent, "13 victimes qui apparaissaient dans le cadre de l'enquête initiale sans cependant avoir été visées au réquisitoire introductif ou par des réquisitoires supplétifs", a détaillé à l'AFP le parquet de Valenciennes.

Ils concernent aussi une quatorzième victime, "intégrée dans le cadre de l'information judiciaire mais qui n'apparaissait plus au stade du renvoi devant la cour d'assises et qui a pris attache avec la police judiciaire de Lille pour renouveler sa plainte".

Le 1er juillet 2022, à l'issue de trois semaines d'audience, la cour d'assises du Nord avait reconnu coupable Dino Scala de 54 des 56 faits de viols, agressions sexuelles (ou tentatives) pour lesquels il était jugé.

Il a été condamné le 1er juillet 2022 à la peine maximale encourue : 20 ans de réclusion criminelle, avec une période de sûreté des deux tiers. Il a fait appel de sa condamnation.

Dino Scala, 61 ans, était poursuivi dans cette affaire hors normes pour 17 viols, 12 tentatives de viol et 27 agressions ou tentatives d'agression sexuelle, commis entre 1988 et 2018 près de son domicile, autour de la rivière Sambre, en France mais aussi en Belgique. Il en a reconnu 40.

Avec AFP

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité