• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Auberchicourt : un enfant de 2 ans entre la vie et la mort, 6 adultes mis en examen pour “torture et actes de barbarie”

Le parquet de Douai est en charge de l'enquête. / © Philippe HUGUEN / AFP
Le parquet de Douai est en charge de l'enquête. / © Philippe HUGUEN / AFP

Le petit Yanis a été placé dans un coma artificiel.

Par Quentin Vasseur

Six adultes âgés de 22 à 30 ans ont été mis en examen pour "torture et actes de barbarie" après avoir infligé de lourds sévices à un enfant de presque trois ans, selon une information de La Voix du Nord confirmée auprès du procureur de Douai Frédéric Teillet.

 

"Des séquelles importantes" sur tout le corps

Tout commence lorsque le petit Yanis, deux ans, est confié par sa mère à un couple d'amis vivant à Auberchicourt. Pendant deux semaines, selon le témoignage de trois individus qui ont reconnu être auteurs de sévices, l'enfant subit des coups et des brûlures lui laissant "des séquelles importantes sur toutes les parties du corps".

Le procureur retient notamment deux soirées, les 8 et 15 décembre, lors desquelles "la violence a atteint son paroxysme". La mère de l'enfant était par ailleurs présente à la seconde.

 

Pronostic vital engagé

Ce n'est que mardi 18 décembre que la mère, "sur l'insistance de son frère", amène le petit Yanis à l'hôpital. Son pronostic vital est engagé. En raison de la gravité de ses blessures et des explications peu convaincantes de la mère, l'hôpital alerte la brigade des mineurs, qui à son tour saisit le parquet de Douai. 

La mère a été interpellée le mercredi, suivie des autres personnes ayant participé aux violences. Tous les six ont été présentés au juge d'instruction jeudi après-midi et ont été mis en examen pour "torture et actes de barbarie". Ils ont tous été écroués.

 

Son état était déjà dégradé

La mère a également été mise en examen pour "défaut de soin", l'enfant étant "dans un état général déjà dégradé avant d'être confié à ce couple". Elle a par ailleurs reconnu des violences antérieures aux faits.

L'enfant a été placé jeudi dans un coma artificiel et se trouve actuellement entre la vie et la mort.
 

Sur le même sujet

Concert : Yolande Bashing à Lille (électro)

Les + Lus